En ligne actuellement

Nous avons 561 invités en ligne

Rechercher

Abonnés enregistrés



Prochains numéros

2017

 LXII 6 - N° 254 Eduquer à la liberté  novembre-décembre

2018

Notre Père IV: le Pardon

 

Abonnés enregistrés

Pour recevoir le courrier de Communio et avoir accès aux numéros épuisés.





1. Approfondir la réflexion et la culture chrétiennes Imprimer
Écrit par BOULNOIS Olivier   

Olivier BOULNOIS

COMMUNIO repose sur la conviction que la foi exprimée par une analyse approfondie peut éclairer toutes les dimensions de la vie profane. Foi et raison ont besoin l'une de l'autre, culture et charité sont inséparables. Elle s'efforce de clarifier l'intelligence de la foi, d'aider ? porter sur le monde contemporain un regard aiguisé, toujours rigoureusement fidèle à l'Église.

Tout l'article est joint.

 

La revue COMMUNIO n'entend pas être une encyclopédie par fascicule, une nouvelle Somme théologique, ni même faire autorité par elle-même, ou se substituer au magistère ordinaire des évêques. La revue n'est pas un mouvement ni une institution qui défendrait des thèses particulières. Ceux qui l'animent n'ont d'autre autorité (et d'autre point commun) que la confession de la foi catholique - universelle.

La Communio signifiée par ce titre est d'abord celle des membres du comité de rédaction réunis pour une tâche commune : une communauté faite d'amitié et de charité mutuelles. Mais celle-ci comprend aussi tous ceux qui y collaborent : les auteurs (théologiens, philosophes, historiens, littéraires, scientifiques), que le comité recherche en fonction de leurs compétences, les traducteurs, les réviseurs, etc. Ce travail invisible, difficile et pourtant joyeux, est ce qui confère son unité à chaque numéro. En lien avec quinze éditions soeurs dans d'autres langues et dans d'autres pays, elle s'efforce seulement de témoigner de la vérité, et ne prétend pas la détenir. Chaque édition étant libre de choisir ses thèmes et les articles qu'elle traduit des revues soeurs, non seulement la partie hors-thème, mais chaque numéro saisit le thème universel du point de vue concret d'une certaine réalité géographique (ou du moins de la culture francophone), mais aussi d'un moment précis de l'histoire.

Au cours de la seconde décennie de son histoire, la revue COMMUNIO s'est intéressée à de nouvelles questions. Après l'urgence de la confession de la foi (manifestée par le commentaire du Credo), la revue s'est livrée à une méditation sur le Décalogue, et à des interrogations sur le rapport entre théologie et philosophie (Foi et raison). Ce glissement vers l'éthique et la philosophie n'est pas un abandon de la défense et de l'illustration de la foi. Bien au contraire, il semble que ce soient plutôt le monde et ses enjeux qui ont changé : l'affirmation de la foi est redevenue possible, mais son incarnation dans la vie profane restait difficile.

Or COMMUNIO repose sur la conviction que la foi vécue dans les communautés et exprimée par une analyse approfondie peut éclairer toutes les dimensions de la vie profane. Foi et raison ont besoin l'une de l'autre, culture et charité sont inséparables. Elle s'efforce d'approfondir la réflexion et la culture chrétiennes, de clarifier l'intelligence de la foi, d'aider à porter sur le monde contemporain un regard aiguisé, toujours rigoureusement fidèle à l'Église.

Comme l'écrivait Hans Urs von Balthasar dans l'article programme mis en tête du premier numéro de chaque rédaction:

« Ce n'est pas en tirant le fait chrétien d'un côté ou de l'autre qu'on le fera sortir aujourd'hui de sa tension constitutive. S'il ne peut plus prétendre être universel (catholique), il tombe, lui et toutes ses prétentions, fondées sur des textes bibliques ou élevées par une hiérarchie ecclésiastique, au fumier des déchets religieux. Mais si le fait chrétien veut prétendre à l'universalité, il doit être quelque chose de particulier et de bien defini, d'unique face à la pensée de chacun» (Communio n°I, 1, septembre 1975).

Si COMMUNIO a réussi, ne fût-ce qu'à faire pressentir ces enjeux, elle n'aura pas été totalement inutile. En tous cas, c'est vers cet objectif, qu'à l'avenir, et avec votre soutien, elle souhaite encore aller.

COMMUNIO repose sur la conviction que la foi exprimée par une analyse approfondie peut éclairer toutes les dimensions de la vie profane. Foi et raison ont besoin l'une de l'autre, culture et charité sont inséparables. Elle s'efforce de clarifier l'intelligence de la foi, d'aider à porter sur le monde contemporain un regard aiguisé, toujours rigoureusement fidèle à l'église.