En ligne actuellement

Nous avons 202 invités en ligne

Rechercher

Abonnés enregistrés



Prochains numéros

2017

 LXII 5 - N° 253 La Tradition septembre-octobre prévu pour fin septembre

 LXII 6 - N° 254 Eduquer à la liberté  novembre-décembre

2018

Notre Père IV: le Pardon

 

Abonnés enregistrés

Pour recevoir le courrier de Communio et avoir accès aux numéros épuisés.





19976. La Prudence

XXII, 6 - n°134 novembre-décembre 1997

Etre prudent dans le langage courant, c’est regarder devant soi, éviter les dangers.

Les philosophes y voient le bon usage de l’intelligence dans la vie concrète, quand elle choisit les moyens les plus efficaces d’atteindre une fin bonne.
Le chrétien lui aussi est "prudent". Lui aussi regarde devant soi : vers tout ce qui, dans le monde, annonce le retour glorieux du Christ. Il sait que Celui-ci est déjà venu, apportant tout ce que Dieu avait à dire au monde ; Il n’attend donc de l’histoire rien de plus que ce qu’elle peut apporter. Il sait aussi choisir les moyens les plus habiles. Mais il les met au service d’une seule fin : faire avancerle royaume de Dieu. Pour ce prix, il sait tout risquer. D’où ce mélange d’imprévoyance et de confiance en la providence qui constitue la prudence chrétienne.
Acheter ce numéro

19976001. Couverture: Le bon gouvernement Imprimer
Écrit par Communio   
Sienne, Palais public, Salle de la paix: le bon gouvernement (détail: la prudence) fresque d'Ambrogio Lorenzetti (1337 à 1343)
 
19976002. Exergue Imprimer
Écrit par Communio   

Aussi, souhaitons‑nous ardemment de voir s'enraciner profondément dans les âmes de tous la prudence que saint Paul appelle la prudence de l'esprit. Dans le gouvernement des actions humaines, cette vertu nous apprend à garder un admirable tempérament entre la lâcheté, qui porte à la crainte et au désespoir, et une présomptueuse témérité.

Léon XIII, Encyclique Sapiential Christianal, 10 janvier 1890, § 47.

 
19976005. Prudence, prévoyance, providence Imprimer
Écrit par Rémi BRAGUE   

éditorial

Pour le philosophe, la prudence est un bon usage de l'intelligence dans la vie concrète. Le chrétien est lui aussi un homme prudent, il sait choisir les moyens les plus appropriés, mais il les met au service de la seule fin qui compte: faire avancer le Royaume de Dieu.

La première page, 5, est jointe.

 
19976015. Prudence des scribes et prudence des saints Imprimer
Écrit par Roland HUREAUX   
Le sens que la théologie morale donne à la prudence n'a qu'un lointain rapport avec celui que ce mot a pris dans l'usage. Cet écart pourrait être l'effet d'une contamination, non seulement des mots, mais des comportements de l'église par un modèle bureaucratique partout présent dans les sociétés organisées et dont le fonctionnement repose sur une certaine forme de prudence pratique aux nombreux effets pervers: la prudence du scribe. Seule une critique de ce modèle permet le retour à l'authentique vertu de prudence, conforme à l'évangile.
 
19976028. Prudence et sainteté à l'époque moderne Imprimer
Écrit par Giulio SODANO   
En quoi consiste la prudence des saints ? Quelques exemples tirés des XVII et XVIIIe siècles illustrent la diversité des domaines où elle s'exerce: direction d'ordres religieux, formation des novices, conseils pratiques et spirituels. Si cette prudence semble parfois se rapprocher d'un certain opportunisme, elle demeure cependant fondée sur un abandon total à la volonté de Dieu.
 
<< Début < Préc 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 1 de 3