En ligne actuellement

Nous avons 141 invités et 1 membre en ligne
  • leosympa

Rechercher

Abonnés enregistrés



Prochains numéros

2017

LXII 3/4 - N° 251-2 Religions et violence : prévu début juin en numéro double mai-août

 LXII 5 - N° 253 La Tradition septembre-octobre

 LXII 6 - N° 253 Eduquer à la liberté  novembre-décembre

2018

Notre Père IV: le Pardon

 

Abonnés enregistrés

Pour recevoir le courrier de Communio et avoir accès aux numéros épuisés.





19842. Le Travail

IX, 2, n°52, mars-avril 1984

 Pourquoi travaillons-nous? Nous travaillons tellement que nous oublions de nous le demander.

Prévu par Dieu dès la création, comme achèvement de la nature, le travail n'est devenu pénible qu'avec le péché de l'homme.

Jouet d toutes les récupérations, prétexte à toutes les aliénations, le travail est aussi le lieu de la rencontre entre les hommes.

Acheter ce numéro

19842000. Le Travail (en pdf) Imprimer
Écrit par Communio   

Tout le texte est joint:

La relecture de détail est incomplète, vous voudrez bien signaler à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. les corrections à apporter.

 
19842004. La croix du travail, le travail de ta Croix Imprimer
Écrit par Jean-Marie SALAMITO   

Le travail est d'abord un don, que l'homme reçoit avec sa propre création pour régler, selon une histoire, son être au monde. Que ce travail devienne pénible ou lui propose des tentations prouve seulement qu'il s'intègre à la rédemp­tion comme telle. Donc qu'il se décide sur la croix.

  La première page, 4, est jointe.
 
19842016. Travail, péché, salut Imprimer
Écrit par Edmond BARBOTIN   

Problématique

L'ambivalence du travail apparaît dans les deux princi­paux récits de la création : il est pouvoir sur le monde; il est aussi une peine ; mais cette ambivalence même  définit  notre condition historique réelle.

La première page, 16, est jointe.

 
19842026. De la technique à la liturgie Imprimer
Écrit par Jean-Yves LACOSTE   

Jean-Yves LACOSTE

un pas ou deux hors de la modernité

Surmonter l'essence de la technique exigerait que la pra­tique du travail se délivre de l'appropriation (de l'arraison­nement) des choses. Une telle praxis gratuite, qui libère le monde et l'homme même, nous y avons déjà accès, sans le savoir, dans la liturgie.

 

 

 
19842038. Récupération ou solidarité ? Imprimer
Écrit par Helmut JUROS   

Helmut JUROS

L'exaltation du travail ou sa définition purement fonc­tionnelle conduisent à un modèle idéologique, où la pro­duction et la puissance submergent l'homme. La «théo­logie du travail » n'évitera cette perversion qu'en devenant une théologie de la personne qui travaille.

 

 

 
<< Début < Préc 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 1 de 3