En ligne actuellement

Nous avons 217 invités en ligne

Rechercher

Abonnés enregistrés



Prochains numéros

2017

LXII 2 - N°250 Notre Père III: le Pain

Religions et violence

La Tradition 

Eduquer à la liberté(double)

2018

Notre Père IV: le Pardon

 

Abonnés enregistrés

Pour recevoir le courrier de Communio et avoir accès aux numéros épuisés.





20073. La Fidélité

XXXII, 3 n°191 mai-juin 2007

La fidélité est souvent blessée, mise à mal, voire carrément reniée comme valeur authentique et fondatrice de notre humanité : elle serait en effet synonyme d’aliénation et d’enfermement dans un passé sclérosant.
Mais la fidélité est presque toujours mal comprise : enracinée dans une parole qu’il s’agit de redire et de revivifier au jour le jour, elle est ce qui ouvre à la personne un avenir fortement et librement assumé. Et dans la foi, la fidélité humaine se trouve anticipée et intérieurement revigorée par la fidélité de Dieu à l’homme.

Acheter ce numéro

20073007. L’avenir de la fidélité Imprimer
Écrit par Laurent LAVAUD   

éditorial

Le texte est disponible en pdf:

 
20073013. Fides : Notes sur le droit romain Imprimer
Écrit par Jean-Robert ARMOGATHE   

Thème

étude de l'évolution du terme juridique fides, depuis le sens social du droit romain jusqu'au christianisme qui en élargit l'usage au devoir de fidélité entre époux, pour le renouveler en lui donnant un sens religieux, la foi des fidèles.
 
20073019. Entretien avec Jean-Claude Guillebaud Imprimer
Écrit par Béatrice JOYEUX-PRUNEL   

Si l'on s'interroge sur le sens de la fidélité, on pourrait s'en tenir à la non-trahison qui renvoie à la sexualité. Or la fidélité, dans l'absolu, repose sur la confiance affirmée et respectée au nom d'une parole donnée à l'autre.

Engagement qui rebute l'homme d'aujourd'hui, partagé entre l'exigence d'une relation authentique, et la liberté de rester disponible à l'imprévu de l'avenir. C'est oublier que l'homme, dans la mesure où il est capable de réguler ses pulsions, est un être de culture et non de nature.

 
20073035. La fidélité : son avènement et son déploiement Imprimer
Écrit par Miklos VETÖ   

Contrairement à la constance qui est un engagement envers soi-même, la fidélité s'adresse toujours à un autre. Si la constance revient à demeurer le même, à maintenir avant tout ce qu'on est et ce qu'on veut, la fidélité implique une sortie de soi et un élément de nouveauté.

Le vœu de rester fidèle est un pari : je ne peux pas savoir ce qui m'adviendra, non plus qu'à l'autre. C'est un engagement qui peut avoir des motifs ancrés dans l'avoir, tout en se rapportant à l'être. Avec le temps, notre situation ne sera plus la même, mais nous resterons nous-mêmes : la fidélité est précisément le mouvement d'affirmation qui me relie à l'autre, au travers et au-delà de tout de ce qui change autour de nous et en nous.

 
<< Début < Préc 1 2 Suivant > Fin >>

Page 1 de 2