En ligne actuellement

Nous avons 548 invités en ligne

Rechercher

Abonnés enregistrés



Prochains numéros

2017

 LXII 5 - N° 253 La Tradition septembre-octobre prévu pour fin septembre

 LXII 6 - N° 253 Eduquer à la liberté  novembre-décembre

2018

Notre Père IV: le Pardon

 

Abonnés enregistrés

Pour recevoir le courrier de Communio et avoir accès aux numéros épuisés.





19934. L'acte liturgique

XVIII, 4 - n°108, juillet-août 1993

La réforme liturgique a eu lieu, Mais s’est-on suffisamment interrogé sur ses fondements ?


La liturgie n’est pas seulement une œuvre toute faite, un ensemble de paroles et de gestes ayant une valeur symbolique.

 

Acheter ce numéro

19934000. Saint Apollinaire Imprimer
Écrit par Communio   

Couverture

Mosaïque byzantine (VIè siècle)

 
19934005. Sauver le rituel Imprimer
Écrit par Jean-Robert ARMOGATHE   

éditorial

Le rituel, c'est-à -dire les gestes, les symboles et les paroles dont nous héritons de l'acte fondateur du Christ lui-même, a une triple dimension : catholique, christologique, ecclésiologique

Il importe de rendre au rituel sa consistance d'origine : la mise en ordre des éléments nécessaires pour rendre sensible le mystère.

 
19934011. La liturgie : œuvre ou action ? Imprimer
Écrit par Frère Daniel BOURGEOIS   

Questions

Dans l'Ancien Testament, la liturgie peut être considérée comme une œuvre : œuvre des hommes, qui manifeste la séparation fondamentale du Créateur et de la créature. L'incarnation du Fils de Dieu rompt cette définition de la liturgie. Avec l'« oblation du corps du Christ », la Lettre aux Hébreux conçoit la liturgie de façon totalement nouvelle, comme l'acte salutaire unique de Dieu lui-même.
 
19934039. "Mangez l'agneau en toute hâte" Imprimer
Écrit par Hanna Barbara GERL-FALKOVITZ   

La liturgie chrétienne comme anti-extase

La messe paraît ennuyeuse à certains ? Cela correspond à sa nature : alors que, pour les autres religions, la liturgie est une manière de se mettre en transe, une technique de l'extase, la liturgie chrétienne invite plutôt à la sobriété.

La messe n'est pas une expérience d'excitation. Il faut donc faire l'éloge du recueillement et de la lucidité - mais non nécessairement de l'ennui !

 
<< Début < Préc 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 1 de 3