En ligne actuellement

Nous avons 449 invités en ligne

Rechercher

Abonnés enregistrés



Prochains numéros

2017

LXII 2 - N°250 Notre Père III: le Pain

Religions et violence

La Tradition 

Eduquer à la liberté(double)

2018

Notre Père IV: le Pardon

 

Abonnés enregistrés

Pour recevoir le courrier de Communio et avoir accès aux numéros épuisés.





20096. La Paternité

XXXIV, 6  n°206 novembre-décembre 2009

La paternité humaine est une des deux faces de la condition parentale.

Enracinée profondément dans une naturalité biologique, elle doit être assumée, construite.
Comme la paternité de Dieu, la paternité humaine est don aussi bien qu’abandon.
C’est une condition inscrite dans la nature humaine mais qui doit être déployée par une fidélité libre.
Elle est une figure de l’autorité mais qui doit être comprise comme un service et exercée dans la tendresse.
 
Acheter ce numéro

20096003. Exergue Imprimer
Écrit par Soeren KIRKEGAARD   

«Abraham, père vénérable!

Quand tu revins chez toi de Morija,
tu n’eus aucunement besoin d’un panégyrique
pour te consoler d’une perte;
car, n’est-ce pas, tu avais tout gagné, et gardé Isaac ?
Désormais, le Seigneur ne te le prit plus,
et l’on te vit joyeux à table avec ton fils dans ta demeure,
comme là-haut pour l’éternité.
Abraham, père vénérable! »

Soeren Kierkegaard, Crainte et tremblement,

Paris, Aubier, 1935, p. 29.

 
20096005. Sommaire Imprimer
Écrit par Communio   

ÉDITORIAL ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

7 Miklos VETÖ: La paternité ; vocation et construction

 
20096007. La paternité ; vocation et construction Imprimer
Écrit par Miklos Vetö   

ÉDITORIAL

La première page, 7, est jointe.

 
20096013. : La nomination paternelle est-elle une usurpation ? Imprimer
Écrit par Mgr Jean-Pierre BATUT   

PROBLÉMATIQUE –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

C’est avec beaucoup de prudence que l’Écriture donne à Dieu le nom de Père. Le Christ nous révèle que Celui qui l’a envoyé est le Père unique d’un Fils unique : sa paternité ne saurait donc être une projection de nos paternités humaines, mais c’est lui, au contraire, qui est le seul Père, le Père sans père « de qui toute paternité tire son nom» (Éphésiens 3, 14). Toute paternité sur la terre se trouve ainsi à la fois relativisée et élevée au rang de figure sacramentelle de la paternité de Dieu : sa dimension spirituelle sera toujours antérieure à sa dimension charnelle.

 La première page, 13, est jointe.

 
20096027. Le droit et la paternité Imprimer
Écrit par Jean HAUSER   

La paternité, contrairement à la maternité, ne résulte pas d’un lien visible mais d’un lien juridiquement construit (volonté, nom, jugement). Conçue longtemps comme un devoir envers des enfants nombreux, elle tend à devenir un droit revendiqué sur des enfants moins nombreux. Le droit cherche à en tenir compte.

 La première page, 27, est jointe.

 
<< Début < Préc 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 1 de 3