En ligne actuellement

Nous avons 398 invités en ligne

Rechercher

Abonnés enregistrés



Prochains numéros

2017

 LXII 6 - N° 254 Eduquer à la liberté  novembre-décembre

2018

Notre Père IV: le Pardon

 

Abonnés enregistrés

Pour recevoir le courrier de Communio et avoir accès aux numéros épuisés.





19851. Le jugement dernier

X, N° 57, 1 - janvier-février 1985   ....épuisé mais disponible en pdf

Le jugement dernier effraie, pour de mauvaises raisons. Ou bien nous imaginons une catastrophe cosmique, ou bien nous appelons ainsi toutes nos angoisses et notre haine de nous-mêmes.

En fait, le Jugement de Dieu est ce qui nous libère. D'abord parce qu'il nous révèle qui nous sommes - ce que nul homme, pas même nous, ne peut nous dire. Ensuite parce que le Christ nous aime et nous pardonne, même si, en cette épreuve de vérité, notre coeur nous condamne.

Acheter ce numéro

19851000. texte complet en pdf Imprimer
Écrit par Communio   
pour abonnés, des corrections de reconnaissance des caractères restent nécessaires. Faites-nous part de vos observations.
 
19851001. Sommaire Imprimer
Écrit par Communio   
sommaire joint
 
19851004. II reviendra dans la gloire Imprimer
Écrit par Claude BRUAIRE   

POURQUOI la venue parousiaque du Christ aurait-elle le Jugement dernier pour, effet et pour but ? On comprend, certes, une nécessaire «simultanéité» puis­que le retour en gloire achève l'Histoire, fin des temps, et que le jugement divin est dès lors sans lendemain, sans pourvoi ni remise possibles. Mais la parole de la foi dit tout autre chose : le Christ reviendra pour juger ultimement tous les hommes de tous les temps. Dès lors, la parousie n'a ni son acte ni son sens sans le jugement qu'elle sera.
 
19851006. Pour juger les vivants et les morts Imprimer
Écrit par Gustave MARTELET   

AVEC sa descente aux enfers, le jugement des vivants et des morts par le Christ semble être un des articles du Credo les plus discrédités aux yeux du croyant irréfléchi que nous risquons toujours d'être ou de devenir, à quelque moment de notre vie, sur un point plus ou moins important de la foi. Les enfers, disons-nous alors, relèvent du mythe ; quant au jugement, qu'il soit particulier ou général, il apparaît comme la trace d'un « surmoi », privé ou collectif, projeté jusqu'en Dieu au terme de l'histoire de chacun et de tous, à moins qu'il ne passe pour l'ultime atteinte imposée à notre autonomie par des étroitesses humaines introduites dans la Révélation.

Tout le texte, 6-7, est joint

 
19851008. Les jugements de Dieu dans l'Apocalypse Imprimer
Écrit par Hans-Urs von BALTHASAR   

Les scènes de jugement de l'Apocalypse sont à la fois une reprise de l'Evangile (avec sa miséricorde, mais aussi avec ses menaces et ses malédictions) et son interpréta­tion par les apôtres, héritière de bien des aspects des visions de l'Ancien Testament (dont la réalité propre n'implique nullement qu'elles décrivent des événements de l'histoire du monde).

 
<< Début < Préc 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 1 de 3