Prochains numéros

N°255 les magistères

N°256 Notre Père IV: le Pardon

 

20141. L’apologétique

XXXIX, 1-2, n°231-232, janvier-avril 2014

Un important colloque sur ce thème s’est déroulé fin janvier 2013 à Caen, avec la participation de plusieurs rédacteurs francophones.

L’apologétique avait pour objet de défendre la foi chrétienne en assurant sa crédibilité, c’est-à-dire en instaurant ses préalables philosophiques. Tombée en désuétude depuis le milieu du XXe siècle, ne faut-il pas la réhabiliter pour faire face à la crise présente ?

Oui et non.

Non, car, comme l’œuvre de Hans Urs von Balthasar le montre puissamment, le fait de l’Incarnation se suffit : Dieu n’est connu que par Dieu.

Oui, si la rationalité apologétique obéit au modèle de l’apologie des premiers Pères : que la foi dans le Dieu de Jésus-Christ fasse des chrétiens les athées des dieux du paganisme contemporain et de ses raisons insuffisantes.

 

Éditorial

Serge LANDES : Prendre la parole

 

L’apologétique ou l’apologie ?

Jean-Luc MARION : Apologétique et apologie

Vincent CARRAUD : L’apologétique inactuelle, l’apologétique actuel

Rino FISICHELLA : La place de l’apologétique dans la nouvelle évangélisation

 

Discerner

Peter HENRICI : Comment peut-on encore croire en Dieu sans reconnaître le Christ ?

– Réflexions sur quelques difficultés au sujet de la création et de l’évolution

Vincent HOLZER :  Une contre-apologétique  –  Du jugement  de crédibilité  rationnelle suffisante à  l’« évidence objective » de la Révélation

Jean-Pierre BATUT : Prépolitique et apologétique – Réflexions à partir du dialogue entre Jürgen Habermas et Joseph Ratzinger

Témoigner

Marie-Françoise BASLEZ : Faut-il se défendre ? Comment se défendre ? – Discours en situation des martyrs des premiers siècles

Émilie TARDIVEL : Le paradoxe du citoyen chrétien – L’Apologie de Justin

Nicolas RICHARD : Une apologétique qui marche – Le cas de la Bohême au moment de la reconquête catholique du XVIIe siècle

 

Argumenter

Corinne MARION : Auguste Nicolas, un laïc apologiste au XIXe siècle

Ide LÉVI : Épistémologie des croyances et apologétique – Quelques remarques à partir de Warranted Christian Belief de Plantinga

 

 Représenter

Xavier BISARO : Défendre le chant, défendre l’Église – L’apologétique jésuite et la question musicale en France (fin XVIe – début XVIIe siècle)

Isabelle SAINT-MARTIN : Art et apologétique en débats – Expériences des XIXe et XXe siècles

Pascal WINTZER : Lecture chrétienne des mots et des images de notre temps

 

Acheter ce numéro

20141001. Exergue Imprimer
Écrit par Communio   
« Soyez toujours prêts à l’apologie envers quiconque
vous demande la raison de l’espérance qui est en
vous, mais avec douceur et crainte. »
Première Lettre de Pierre 3,15
 
« On n’entre dans la vérité que par la charité. »
Saint Augustin, Contra Faustum, 32,18 ;
Pascal, De l’art de persuader
 
20141002. Commentaire de l’illustration de couverture Imprimer
Écrit par Antoine Caron   

Antoine Caron (1521-1599), Denys l’Aréopagite convertissant les philosophes païens (avec l’autorisation du J. Paul Getty Museum, Los Angeles)

Antoine Caron appartient à l’École de Fontainebleau (il était le peintre attitré de Catherine de Médicis).

Ce tableau (parfois intitulé Astronomes observant une éclipse) reflète sa maîtrise des couleurs, en choisissant la lumière très particulière d’une éclipse de soleil.

Denys, en rouge au centre de la composition, désigne le ciel de sa main droite et tient un livre dans sa main gauche. Au milieu des savants affairés et du peuple inquiet, il réunit dans son geste le Livre de Nature à celui des Écritures.

 
20141007. ÉDITORIAL: Prendre la parole Imprimer
Écrit par Serge LANDES   

Élisée ramassa le manteau qui était tombé des épaules d’Élie. Deuxième livre des Rois 2, 13

Le manteau que j’ai laissé à Troas chez Carpos, apporte-le en venant, ainsi que les livres, surtout les parchemins. Deuxième lettre à Timothée 4,13

La première page, 7, est jointe:

 
20141009. Apologétique et apologie Imprimer
Écrit par Jean-Luc MARION   

Thème: L’APOLOGÉTIQUE OU L’APOLOGIE ? ––––––––––––––––––––––––––––––––––

Partant de l’injonction que fait saint Pierre d’être toujours prêts à l’apologie devant qui nous demande raison de notre espérance, l’article souligne d’abord négativement ce qu’il ne faut pas faire, éclairant ainsi l’ambiguïté de ce que nous nommons apologétique, pour recommander ensuite ce que les Pères apologistes du IIe siècle appelaient apologie et surtout, dans des lettres ad intra ou dans des suppliques ad extra, pratiquaient avec une grande rigueur théologale : la confession de foi en la résurrection du Christ qui fonde notre espérance.

La première page, 9, est jointe.

 
20141019. L’apologétique inactuelle, l’apologétique actuel Imprimer
Écrit par Vincent CARRAUD   

Trois hypothèses sont avancées : 1/l’apologétique n’est pas une partie, mais une période de la théologie ; 2/ dans son essence, l’apologétique contredit la logique de la foi : 3/ Il est en revanche pertinent de promouvoir un apologétique : celui qui, sur le modèle de l’apologétique du IIe siècle, saura à la fois rendre compte du paradoxe de la politeia chrétienne et travailler à penser rationnellement l’impossibilité de la Révélation.

La première page, 19, est jointe: 

 
<< Début < Préc 1 2 3 4 Suivant > Fin >>

Page 1 de 4