En ligne actuellement

Nous avons 199 invités et 1 membre en ligne
  • offetlyPoeby

Abonnés enregistrés



Prochains numéros

2017

 LXII 5 - N° 253 La Tradition septembre-octobre prévu pour fin septembre

 LXII 6 - N° 254 Eduquer à la liberté  novembre-décembre

2018

Notre Père IV: le Pardon

 

20144. Architecture et Liturgie

XXXIX, 4, N° 234, juillet-août 2014

La réforme liturgique ayant entraîné une composition nouvelle de l'intérieur des églises,
il convient de réfléchir sur l'architecture de cet espace, afin de permettre la participation active des fidèles en préservant l'essentiel : l'office divin.


Éditorial
Didier LAROQUE
Jean-Robert ARMOGATHE
Thème
Jean-Robert ARMOGATHE : Cláudio Pastro – Pratique et théorie de
l’aménagement liturgique
Didier LAROQUE : Au-dedans de quelques églises récentes et futures
Jean-Marie DUTHILLEUL : L’église nouvelle de la paroisse Saint-
François de Molitor à Paris
Olivier de CAGNY : Aménager l’espace liturgique selon le cardinal Lustiger
Cardinal Jean-Marie LUSTIGER : Le Temple, c’est le Seigneur
Serge LANDES : « Un fardeau intolérable » ? Quelques remarques :
corps du fidèle, dynamique et liturgie
Signets
Gilles de BEAUPTE : Georges Rouault, le Léon Bloy de la peinture
Emmanuel BOHLER : Le répons Subvenite – L’espérance baptismale devant la mort
Peter HENRICI : Le Concile et les prêtres – Y a-t-il un malentendu ?
Jean-Robert ARMOGATHE : Prédication et Écriture sainte chez Robert Bellarmin
Jacques SERVAIS : La confession de la Casta Meretrix

Acheter ce numéro

20144001. Couverture Imprimer
Écrit par Communio   

Nef centrale et chœur des moines de l’église abbatiale de Pannonhalma (Hongrie)

 
20144002. Exergue Imprimer
Écrit par Communio   

« La nef est un sanctuaire en puissance, puisqu’elle est consacrée par sa marche vers l’initiation au Mystère, le sanctuaire est une nef en acte, puisqu’il détient le principe de cette initiation : dans ses deux parties, l’Église demeure une et la même. »

Maxime le Confesseur, Mystagogie 2, 669A

 « Quant aux parements des autels, chapelles, oratoires et semblables choses usitées en nos églises pour lacélébration du divin Service, il n’y a rien d’oisif en tout cela, et qui ne redonde à l’honneur et gloire de Dieu ; outre ce que par telles choses externes et sensibles, nos esprits sont élevés à la contemplation des divines, à quoi il n’est non plus possible de les amener et retenir sans cérémonies, que de faire et nourrir du feu ici-bas sans de la matière qui lui soit propre. »

Blaise de Vigenère, Traité de la pénitence, Paris, 1587, p. 182r

« L’église chrétienne, comme la synagogue avant elle,devrait être orientée le long d’un axe commun, pour que la célébration incarne le passage d’un foyer à un autre, d’abord l’appel de la Parole de Dieu, puis la montée vers l’autel, et, par-delà l’autel visible, notre voyage qui se poursuit en ce monde jusqu’au monde à venir. »

Louis Bouyer, Architecture et liturgie, Paris 1991, p. 83.

 
20144005. Sommaire Imprimer
Écrit par Communio   

9 ÉDITORIAL ––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Didier LAROQUE

Jean-Robert ARMOGATHE

THÈME –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

15  Jean-Robert ARMOGATHE : Cláudio Pastro – Pratique et théorie de l’aménagement liturgique

Cláudio Pastro, artiste et architecte brésilien de grande réputation, aux solides connaissances théologiques, a réalisé de nombreux espaces intérieurs d’églises,

qui illustrent avec précision et talent les conceptions du Père Louis Bouyer  présentées dans son ouvrage Architecture et liturgie.

27  Didier LAROQUE : Au-dedans de quelques églises récentes et futures

Un coup d’œil sur les espaces intérieurs de quelques églises récentes ou à venir montre que s’y opposent des lieux spectaculaires, dans lesquels célébrants et

assistance sont séparés, et des lieux, assez conformes à la pensée du Père Louis Bouyer, où la liturgie s’inscrit dans une dynamique de l’espace et l’affermissement

matériel d’une communauté.

41 Jean-Marie DUTHILLEUL : L’église nouvelle de la paroisse Saint-François de Molitor à Paris

L’expérience d’une définition de l’espace intérieur, qui unit l’architecte de l’église Saint-François de Molitor au cardinal Lustiger, montre que l’aménagement

liturgique ne saurait consister en une forme fi xe et définitive. Sans être susceptible de prendre n’importe quelle apparence, il demeure un riche domaine d’adaptation et d’invention.

51 Olivier de CAGNY : Aménager l’espace liturgique selon le cardinal Lustiger

En 1995, le cardinal Lustiger a réuni un groupe de séminaristes et de jeunes prêtres pour réfléchir, entre autres sujets, sur l’aménagement liturgique, et pour

exprimer des propositions. De ces travaux ressortent une vive attention et une valeur éminente données à l’espace chrétien, distingué comme le lieu du Mystère

du Christ et de l’Église.

57  Cardinal Jean-Marie LUSTIGER : Le Temple, c’est le Seigneur

Homélie du 27 janvier 1993 (Matthieu 16,13-19), prononcée à l’occasion de la bénédiction de la chapelle Saint-Symphorien, à Saint-Germain des prés.

 

63 Serge LANDES : « Un fardeau intolérable » ? Quelques remarques : corps du fidèle, dynamique et liturgie

Cette lecture d’Architecture et Liturgie réfléchit sur les circulations et la place assignée au corps du fidèle lors des liturgies communautaires. Elle suggère qu’une plus grande plasticité serait souhaitable. Avant d’être assis, le fidèle est acteur d’une liturgie, appelé à marcher à la rencontre de son Seigneur. C’est pourquoi le Père Bouyer avait rappelé l’usage antique d’une assistance debout.

SIGNETS –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

71Gilles de BEAUPTE : Georges Rouault, le Léon Bloy de la peinture

La violence des premières peintures de George Rouault provoqua la condamnation, non moins violente, de Léon Bloy. L’auteur réfl échit ici sur le sens profond de cette peinture et montre Rouault à la recherche de l’âme des misérables qu’il peint, dans la conviction que « toute révolte peut s’orienter vers l’Amour ». Dans ce sens, le Miserere apparaît comme le sommet de son art : « coexistence de détresse et de paix ».

78  Emmanuel BOHLER : Le répons Subvenite – L’espérance baptismale devant la mort

L’analyse détaillée du Subvenite, répons chanté avant l’époque carolingienne  pour les mourants, puis repris par la suite pour les messes de funérailles, montre, tant par la musique que dans les paroles, un mouvement semblable à celui de la prière eucharistique. Il porte témoignage d’une prière pour le défunt en lien étroit avec ce mystère.

87  Peter HENRICI : Le Concile et les prêtres – Y a-t-il un malentendu ?

Il est dit couramment que les prêtres ont été les « oubliés » du concile Vatican II.  Mais, d’une part, le décret les concernant fut publié en même temps que d’autres, intéressants un large public, et d’autre part, le rôle des prêtres est évoqué très souvent dans d’autres décrets ne les concernant pas directement. Il reste donc à lire attentivement les textes avant d’évoquer des lacunes à ce sujet.

94  Jean-Robert ARMOGATHE : Prédication et Écriture sainte chez Robert Bellarmin

Déjà fort avancé en âge, saint Robert Bellarmin (1542-1621) rédigea quelques pages de conseils pour les prédicateurs. Ces remarques, toujours d’actualité pour l’exercice contemporain de la prédication, sont ici traduites et remises dans leur contexte historique.

103  Jacques SERVAIS : La confession de la Casta Meretrix

Lors du grand jubilé, Jean-Paul II a engagé l’Église universelle sur la voie de la pénitence. Cette démarche dévoile quelque peu le mystère de l’Église, à la fois sainte et appelée à se purifier, composée de pécheurs dont elle assume le poids des fautes. Comment l’Église formée de pécheurs peut-elle être sans taches ?

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:10.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:115%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri","sans-serif"; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-fareast-language:EN-US;}
 
20144009. Éditorial Imprimer
Écrit par Didier LAROQUE, Jean-Robert ARMOGATHE   

La première page, 9, est jointe.

 
20144015. Cláudio Pastro – Pratique et théorie de l’aménagement liturgique Imprimer
Écrit par Jean-Robert ARMOGATHE   

THÈME –––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––––

Cláudio Pastro, artiste et architecte brésilien de grande réputation, aux solides connaissances théologiques, a réalisé de nombreux espaces intérieurs d’églises, qui illustrent avec précision et talent les conceptions du Père Louis Bouyer  présentées dans son ouvrage Architecture et liturgie.

La première page, 15, est jointe.

 
<< Début < Préc 1 2 3 4 Suivant > Fin >>

Page 1 de 4