En ligne actuellement

Nous avons 534 invités en ligne

Abonnés enregistrés



Prochains numéros

2017

 LXII 6 - N° 254 Eduquer à la liberté  novembre-décembre

2018

Notre Père IV: le Pardon

 

20163. L'Inspiration des Écritures

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 N°245 mai-juin 2016 Posté

 Depuis la constitution dogmatique Dei Verbum de Vatican II, la théologie de l’Inspiration demande à être développée : le Pape Benoît XVI ne continue-t-il pas à appeler de ses vœux cet approfondissement en 2011 dans l’exhortation postsynodale Verbum Domini ? Après avoir fait le point sur ce qu’est l’inspiration et comment on a pu la définir au cours de l’histoire, ce numéro de Communio propose quelques pistes de recherche.

Éditorial   Régis Burnet

Thème

 Jean-Robert Armogathe   L’Inspiration de saint Matthieu – Note sur deux tableaux  du Caravage

Michel Costantini   Dialogue avec l’Absent/Présent

Jean-Robert Armogathe  Qui écrit ? Petite histoire de l’inspiration

Olivier Riaudel  De l’écrivain inspiré à l’inspiration du texte

Olivier-Thomas Venard  De la soumission au don libérateur de soi

Michel Younès  L’Inspiration en christianisme et en islam

Signets

 Marguerite Léna — La Communauté Saint-François-Xavier  Une initiative apostolique

Henrique de Noronha GalvãoPour une théologie de Fátima – Cent ans après

 In memoriam : Georges cardinal Cottier (25 avril 1922 – 31 mars 2016)

In memoriam : Michel Sales, sj (11 novembre 1939- 27 avril 2016)

 

 

Acheter ce numéro

20163023. Dialogue avec l’Absent/Présent Qu’est‑ce que l’inspiration ? Imprimer
Écrit par Michel Costantini   

Avant de parler de l’Inspiration des Écritures, il convient de se questionner sur ce concept hérité des Grecs. Il se définit essentiellement comme ouverture à autrui ou à l’Autre par le truchement d’un texte. Lire un texte inspiré, c’est s’incorporer l’Autre, reconnaître sa trace dans l’écrit, se vouer à le chercher et à le (re) connaître par l’interprétation, pour finalement dire : « Tu es en moi, je suis en Toi ».

 
20163037. Qui écrit ? Petite histoire de l’inspiration Imprimer
Écrit par Jean-Robert Armogathe   

  « Dieu est l’auteur de l’Écriture sainte » : voilà une proposition qui traverse toute l’histoire de l’exégèse, et sur laquelle un consensus semble être établi. Mais cette unanimité de surface cache des interprétations différentes, voire contradictoires. Que faut-il entendre, en effet par « être auteur » ? Qui écrit l’Écriture ? Du IVe siècle à Vatican II, voici une petite histoire de cette formule.

 
20163053. De l’écrivain inspiré à l’inspiration du texte Imprimer
Écrit par Olivier Riaudel   
  Lui aussi influencé par les travaux de François Martin, Olivier Riaudel propose un déplacement d’accent de la théologie de l’inspiration. Plutôt que de tout faire reposer sur l’auteur inspiré, il suggère de « tenir la Parole pour l’instance fondatrice de l’Écriture et l’Écriture pour le lieu de manifestation de la Parole ».
 
20163063. L’Inspiration des Écritures – Esquisse d’une problématique à la lumière des travaux de François Martin Imprimer
Écrit par Olivier-Thomas Venard   

Se fondant sur les travaux de François Martin (1950-2001), Olivier-Thomas Venard définit une théologie non pas de l’auteur, mais de la lettre, qui tient compte des avancées des techniques d’analyse littéraire. Il propose de substituer à la dichotomie parole/écriture une distinction entre, d’une part, la communication et, d’autre part, la force d’énonciation qui tend à se dire en communicant le message. Il propose également une étude approfondie de la pratique de l’accomplissement des Écritures dans le judaïsme ancien.

 
20163089. L’Inspiration en christianisme et en islam Imprimer
Écrit par Michel Younès   

Si christianisme et islam ont recours à la notion d’inspiration, les deux religions n’ont pas la même définition. En effet, alors que la référence à un texte inspiré en christianisme ne se fait pas en dehors de l’histoire des hommes qui le composent, sous la motion de l’Esprit de Dieu qui guide son accomplissement, le dogme musulman du Coran incréé, qui s’impose à partir du IXe siècle, restreint le champ de l’inspiration au seul texte, considéré désormais comme étant la copie conforme de la parole incréée de Dieu, indépendamment de l’histoire.

 
<< Début < Préc 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 2 de 3