En ligne actuellement

Nous avons 520 invités en ligne

Abonnés enregistrés



Prochains numéros

2017

 LXII 5 - N° 253 La Tradition septembre-octobre prévu pour fin septembre

 LXII 6 - N° 253 Eduquer à la liberté  novembre-décembre

2018

Notre Père IV: le Pardon

 

20164. La grande ville

XLI, 4, N°246, juillet-août 2016  La grande ville, cette concentration de population où la majorité de la planète est appelée à vivre ou à travailler, est un nouveau cadre d'existence qu'il serait vain de prétendre reconstruire en fonction d'idées reçues. Lieu de multiplication des possibles, elle n'est ni tout à fait Jérusalem, ni Babylone. C'est par excellence une terre de mission « à portée de main », qui pose un défi prophétique à la vie chrétienne et à l'évangélisation.

 Éditorial 

Paul-Victor Desarbres  Un chrétien dans la ville ?    

Thème

Cardinal Angelo Scola  Un nouvel humanisme pour  la ville

Christoph Schaefer  Jeune épouse et prostituée. La ville dans l'Apocalypse de saint Jean

Philippe Lefebvre Jérusalem et ses doubles

Jean-Robert Pitte Grandeurs et misères de la grande ville

Serge Paugam et Bertrand Ousset  « Grande ville » Église et société

Gwenaëlle d’Aboville  « Comme elles sont belles les villes … » L'urbanisme avec le pape François. Jeanne-Marie Martin Des chrétiens dans la ville Approches missionnaires des espaces urbains en France (1945-2005)

Gilles François Ville et solitude apostolique Présentation de Madeleine Delbrêl

Signet

Bernard Pottier  Depuis quand l’être humain est-il une personne ? Parcours historique et systématique

 

 

Acheter ce numéro

20164098. Ville et solitude apostolique – Présentation de Madeleine Delbrêl Imprimer
Écrit par Gilles François   
   Le P. Gilles François nous introduit à la spiritualité de Madeleine Delbrêl qui évoque la présence apostolique en ville dans un appel réalise et concret : il y a une façon d’être « de la rue », de garder le silence et l’obéissance dans le bruit de la foule, de se plier à « ce qui n’es pas malice » dans la grande ville, de mettre en place l’amour de Dieu.
 
20164107. Depuis quand l’être humain est‑il une personne ? Imprimer
Écrit par Bernard Pottier   

Signet

  Parcours historique et systématique L' humain, appelé à devenir personne, déploie et unife progressivement les quatre niveaux anthropologiques qui le constituent : corps, psychisme, raison et esprit. Ces quatre niveaux se déclinent en psychologie génétique comme en thérapie, en épistémologie comme en musique, en analyse de l’amour, du bien et du mal, fournissant à la philosophie des médiations pour unifier le corps et l’esprit. Ainsi s’exprime de mieux en mieux l'incommunicabilité fontale de toute personne (Richard de Saint‑Victor, Tomas d’Aquin, Duns Scot), à laquelle Balthasar indique son but ultime : l'accomplissement de la mission christique propre à chacun.
 
<< Début < Préc 1 2 3 Suivant > Fin >>

Page 3 de 3