Rechercher

Prochains numéros

Numéros en ligne : 2001
  • Miettes Théologiques   ( 10 Articles )

    XXVI, 5 n°157 septembre-octobre 2001

    Pour comprendre le mystère de Jésus-Christ,
    pour se nourrir du Pain vivant descendu du ciel,
    des miettes qui rassasient
    .

  • Le Diacre   ( 11 Articles )

    XXVI, 2 -n°154 mars-avril 2001

    Selon qu’on regarde l’Église dans sa fonction, ou l’être du Christ, son Seigneur, les jugements portés sur le diaconat peuvent être forts différents. La restauration au sein de la structure Église d’un ministère de gratuité, voire inutile, a même pu apparaître comme la volonté de cléricaliser une catégorie de fidèles pour faire pièces aux velléités de prise du pouvoir de la part des laïcs.


    La place médiane du ministère diaconal, considéré à partir du ministère du Christ, met au contraire en évidence la communauté de destin étable par Lui-même entre le Serviteur souffrant et glorifié, et les "serviteurs inutiles" que nous sommes (Luc 17,10).
    Dessein proprement divin auquel le diacre donne figure humaine et sacramentelle.

  • Au-delà du fondamentalisme   ( 12 Articles )

    XXVI, 6 n°158 novembre-décembre 2001

    L'Écriture sainte est fondamentale au christianisme. Elle n'en est pas pour autant l'unique fondement: la parole de Dieu se trouve à l'origine, réalité vivante, dans sa réception, et par sa transmission. Elle inclut et dépasse les saintes Écritures. car la lettre n'épuise pas l'Esprit qui vivifie et qui parle aux Églises.

  • La Parole de Dieu   ( 12 Articles )

    XXVI, 1 - n°153 janvier-février 2001 ISBN:9782907212847

    Comment à partir des divers modes de la Parole de Dieu, revient-on à la Parole du Père, c’est-à-dire le Verbe, deuxième personne de la Trinité ?
    Cette Parole accomplit l’Ancien Testament dans le Nouveau, par l’unique personne du Christ. L’existence du Christ accomplit toute la Parole de Dieu : il se montre comme Parole du Père. La Parole divine donne à l’homme de parler à Dieu. La liturgie de l’Eglise, les sacrements comme le dogme ou le magistère tirent de toute leur force nutritive de l’Ecriture qui en est la source.

  • Créés pour Lui   ( 10 Articles )

    XXVI, 3 - n°155 mai-juin 2001

    La fin pour l’homme n’est pas une origine à jamais perdue, mais une parole qui le saisit du dehors, et qui est "l’homme à venir". dans le Christ, l’humanité est devant nous. La création n’est donc pas fermée dans son origine manquée, mais ouverte par la rédemption et tournée vers l’union avec Dieu comme vers son terme.

    C’est pour Dieu que l’homme existe.

  • La Transmission de la Foi   ( 13 Articles )

    XXVI, 4 - n°156 juillet-août 2001

    La fin pour l’homme n’est pas une origine à jamais perdue, mais une parole qui le saisit du dehors, et qui est "l’homme à venir". dans le Christ, l’humanité est devant nous. La création n’est donc pas fermée dans son origine manquée, mais ouverte par la rédemption et tournée vers l’union avec Dieu comme vers son terme.

    C’est pour Dieu que l’homme existe.