En ligne actuellement

Nous avons 501 invités en ligne

Abonnés enregistrés



Prochains numéros

2017

 LXII 5 - N° 253 La Tradition septembre-octobre prévu pour fin septembre

 LXII 6 - N° 253 Eduquer à la liberté  novembre-décembre

2018

Notre Père IV: le Pardon

 

Numéros en ligne

La Revue catholique internationale COMMUNIO paraît tous les deux mois, parfois avec un numéro double.

  Découvrez ici, année après année, ses derniers numéros  avec tous les titres, résumés et auteurs de tous les articles.

-les textes PDF des années 1975 à 1985 sont à la disposition de tous.

-les personnes inscrites pour les "Lettres de Communio" sont informées régulièrement des autres titres disponibles et peuvent accéder aux textes de 1975 à 1999

Quelques textes importants de numéros disponibles sont aussi mis à disposition, en particulier "Communio: un programme" de Joseph RATZINGER (mars-avril 1993). Il en est ainsi aussi de revues et articles nécessaires à la compréhension de débats d'actualité, ecclésiale en particulier.

Les abonnés numériques à Communio ont de plus un accès permanent aux 6 derniers numéros publiés; pour 1 an 40€



20165300. Suite missionnaire de George Desvallières Imprimer
Écrit par Communio   
*Vendredi 23 juin* Fête du *Sacré-Cœur* tant vénéré par George Desvallières. 

L’artiste croyant témoigne de l’amour du Christ pour l’humanité, en temps de paix,en temps de guerre, de 1905 à 1939 dans plus d’une cinquantaine de dessins ou d’œuvres majeures(voir Index, Catalogue Raisonné, Tome I)! CR 1659, *Sacré-Cœur*, 1920, Huile sur carton, 104 x 74 cm, Saint Germain-en-Laye, Musée départemental Maurice-Denis « Le Prieuré » 

 

 *Dimanche 25 juin,* un des descendants du peintre, David-Francesco, va recevoir le sacrement de l’ordre comme prêtre du diocèse de Meaux, envoyé par les Missions Étrangères de Paris au Cambodge.

 

La liturgie de la messe sera celle du Sacré-Cœur.

David-Francesco a choisi un dessin et un tableau de son aïeul pour illustrer ce grand moment :

*L’encensement du prêtre à l’autel*, vers 1926, CR 1813 et

*L’encensement du prêtre à l’autel*, 1926, CR 1814.

Touché par cet hommage au Seigneur que le peintre représente comme l’encens qui les enveloppe, son choix n’est pas anodin. Il se souvient, lui qui va partir en mission au Cambodge, que George Desvallières a été marqué et inspiré par la personnalité du père Vincent Lebbe (1877-1940), missionnaire belge en Chine dès 1901, où il a créé des communautés locales.

 

Photo de l'invitation *L’encensement du prêtre à l’autel*, vers 1926,

CR 1813 Aquarelle, gouache et encre sur papier, 22 x 16 cm,  Collection particulière.

Vous pourrez suivre *en direct* l’ordination sacerdotale de David-Francesco DINTZNER depuis le site internet du diocèse : www.catho77.fr

Donc rendez-vous *Dimanche 25 juin 2017 à 15h30*, en la cathédrale St Etienne de Meaux, avec Mgr Jean-Yves Nahmias .

Diffusez l’information autour de vous, que nous soyons le plus grand nombre autour de David-Francesco à vivre l’ordination sacerdotale de David-Francesco DINTZNER.

 Dans la joie de cette fête, nous vous renouvelons notre amitié…

 

Catherine et Priscilla

 Catalogue Raisonné George Desvallières  www.georgedesvallieres.com
 
19945000. Média, démocratie, Eglise (avec pdf) Imprimer
Écrit par Communio   
Tout le texte est joint enn pdf
 
20173049. Une histoire trop bien connue pour être vraie Imprimer
Écrit par Cavanaugh William T.   
L’État laïc est-il vraiment ce qui a permis de mettre fin aux guerres entre catholiques et protestants aux XVI et XVIIe  siècles et donc aux conflits attisés par la religion ? L’histoire montre au contraire que, selon un processus dévoilé par René Girard, la sécularisation a transformé le christianisme en bouc émissaire pour imposer sa propre intransigeance en revendiquant le monopole de la rationalité. C’est ce mensonge qui suscite aujourd’hui les réactions fondamentalistes. Ce n’est pas moins de religion qu’il faut désormais, mais la vraie religion : celle du Dieu non-violent et miséricordieux.
 
20173101. Les livres sacrés, violents ? Imprimer
Écrit par Brague Rémi   
16.00

Dans les livres sacrés des trois religions juive, chrétienne et musulmane, la violence est présente soit comme l’objet d’un récit historique, soit comme celui d’un souhait, soit comme un commandement émis par Dieu. Il convient de bien distinguer ces modes très hétérogènes, sous peine de s’exposer à de graves contresens.

Normal 0 21 false false false FR X-NONE X-NONE /* Style Definitions */ table.MsoNormalTable {mso-style-name:"Tableau Normal"; mso-tstyle-rowband-size:0; mso-tstyle-colband-size:0; mso-style-noshow:yes; mso-style-priority:99; mso-style-parent:""; mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt; mso-para-margin-top:0cm; mso-para-margin-right:0cm; mso-para-margin-bottom:8.0pt; mso-para-margin-left:0cm; line-height:107%; mso-pagination:widow-orphan; font-size:11.0pt; font-family:"Calibri",sans-serif; mso-ascii-font-family:Calibri; mso-ascii-theme-font:minor-latin; mso-hansi-font-family:Calibri; mso-hansi-theme-font:minor-latin; mso-bidi-font-family:"Times New Roman"; mso-bidi-theme-font:minor-bidi; mso-fareast-language:EN-US;}
 
20173113. Violence et ironie biblique : autour de la geste du roi Jéhu (2 Rois 9 -10) Imprimer
Écrit par MARTIN Frère   
Une lecture fondée sur l’ironie permet d’y voir une satire du roi qui souhaite se substituer à Dieu, seul vrai roi en Israël.
 
<< Début < Préc 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 Suivant > Fin >>

Page 1 de 591