Heureux les miséricordieux

N° 110 Novembre - Décembre 1993 - Page n° 92

Jean GREISCH Conscience et consensus. Autour d'Alasdair Maclntyre Présentation

Dossier : 

Une réflexion contemporaine sur « conscience et consensus » eût été incomplète sans référence à l'œuvre d'un des plus grands philosophes américains, dont l'ouvrage Quelle justice ? Quelle rationalité ? vient de paraître en français.

Depuis son premier grand livre, After Virtue, A. Maclntyre s'interroge sur les conditions d'un jugement moral. Refusant le formalisme kantien et les universalismes contemporains, A. Maclntyre apparaît comme néo-aristotélicien en pensant que ces conditions sont déterminées par les « contenus matériels » de la vie morale. Mais, avec le christianisme, la question de la conscience morale vient s'articuler à cette compréhension de la rationalité pratique

A. Maclntyre réassume en morale la notion de tradition, il fait de l'unité de la vie un critère essentiel, et surtout n'hésite pas à affirmer la supériorité rationnelle d'une tradition morale particulière. Cette pensée aiguë s'offre à la discussion. Communio a demandé à trois professeurs de philosophie d'origines différentes de la présenter et d'engager le débat.

La première page, 92, de cette présentation par Jean GREISCH est jointe.

Présentation

 

LE DIX-NEUF décembre 1992 s'ouvrait à l'Institut catholique de Paris un séminaire de recherche sur le thème des « Fondements de la morale », animé par des enseignants de la faculté de philo­sophie, en lien avec le Centre d'études et de recherches catholiques sur les enjeux de société (CERCLES) et avec le département de la recherche de l'Institut catholique. Du «cahier des charges » initial de ce groupe de travail, qui entre maintenant dans sa seconde année d'existence, faisaient partie les questions suivantes :

   l'origine des «crises de la morale » : est-elle sociologique, intellectuelle, ou religieuse ?

   une morale formelle, au sens kantien (sans autre fondement qu'elle­me)'est-elle concevable?

   l'éthique procédurale est-elle susceptible de permettre des décisions morales ? Quelles sont les limites et les justifications du consensus comme critère éthique ?

   l'obligation éthique et la réglementation politique : quels rapports et quels conflits entretiennent-elles ?

   la morale a-t-elle besoin d'un fondement quelconque? Une morale non religieuse est-elle vraiment possible ?

me si, à l'évidence, la seconde et la cinquième des questions n'épui­sent pas le champ entier des problèmes que recouvre l'interrogation sur les fondements de la morale, c'est par ce biais que le groupe de réflexion a amorcé son travail, en prenant pour interlocuteur un philosophe dont le nom apparaît depuis plus d'une décennie au coeur de la plupart des débats philosophiques anglo-saxons relatifs à la morale, mais qui reste...

 

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 20

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Heureux les miséricordieux - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
Heureux les miséricordieux - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger