Débat autour de l'éthique consensuelle : Le Comité consultatif national d'éthique

Dossier du numéro Conscience ou consensus?

Ce dossier a d'abord pour but de présenter l'esprit, les principes et les règles qui inspirent le travail et l'exigence du Comité, avant d'ouvrir la discussion à des réflexions plus critiques. Les deux premiers articles répondent à ce souci d'information. Jean Michaud, vice-président du Comité consultatif national d'éthique (CCNE), part de deux problèmes, celui de la procréation médicalement assistée et celui du diagnostic prénatal, pour livrer son expérience de l'intérieur, en tant que juriste et en tant que chrétien. Le second article, écrit avec le concours d'Anne Fagot-Largeault, membre du CCNE, tente d'abord de présenter les principes
et les règles, aristotéliciennes et kantiennes, qui ont inspiré, pendant ses dix premières années de fonctionnement, la théorie et la pratique du Comité en matière d'éthique consensuelle. Enfin, le troisième article, avant d'ouvrir une perspective plus critique, part de quelques ambiguïtés propres au statut et au fonctionnement du Comité, pour poser le problème d'un éventuel conflit de normativité entre la conscience singulière et la conscience qui s'exprime collectivement dans les avis du CCNE.

Le dossier contient les articles suivants :