Les magistères

N° 255 Janvier - Février 2018 - Page n° 51

M. Vincent GASSER La définition de l’infaillibilité à Vatican I

Mgr Gasser (1809-1879), évêque de Brixen (auj. Bressanone), a présenté au concile du Vatican la constitution Pastor Aeternus. Nous traduisons ici les pages de son rapport relatives à l’infaillibilité du Pape, ainsi que les versions successives du texte conciliaire.

 

Tout enseignement sur le magistère pontifical doit affronter une question controversée : l’infaillibilité du magistère romain. Il s’agit d’une question qui a soulevé des arguments contradictoires au cours des siècles. Mais elle a finalement été définie en 1870 dans la constitution dogmatique Pastor aeternus du premier concile du Vatican. Pour traiter la question de manière convenable, il est nécessaire d’étudier la préparation et la discussion de la constitution ainsi que l’interprétation officielle qui en a été donnée. Il est inhabituel pour notre revue de publier des documents. Néanmoins l’importance de la question et la difficulté de diffusion des textes nous ont convaincus de l’intérêt de les présenter ici. Jean-Robert Armogathe a assuré le choix, la traduction et l’annotation du dossier. 

*

Les évêques ont élu au début du Concile diverses commissions, parmi lesquelles la plus importante fut sans doute la commission doctrinale. Elle comptait 24 membres majoritairement favorables à une définition de l’infaillibilité. Le seul représentant de la minorité semble avoir été le primat de Hongrie, Mgr Janos Simor (1813-1891). La commission comptait un Français, Mgr Pie (Poitiers). Le rédacteur le plus actif semble avoir été l’évêque de Paderborn, Mgr Konrad Martin (1812-1879), assisté de son expert, le grand théologien jésuite Josef Kleutgen (1811-1883). 

On oublie souvent que deux constitutions de Ecclesia Christi avaient été préparées, celle qui a été promulguée (Pastor aeternus) et une autre (intitulée Tametsi Deus), rédigée par le P. Kleutgen, qui n’a pas pu être discutée1. Mais un troisième document avait d’abord été préparé, avant même qu’il ait été décidé d’élaborer une constitution particulière sur le primat du pape et son infaillibilité (qui ne fut proposée que le 9 mai 1870), le schéma Supremi pastoris, transmis aux Pères dès le 21 janvier 1870.  Ce premier texte ne mentionnait pas l’infaillibilité du pape et ne traitait du primat qu’au chapitre 11. Ce premier schéma fut repris dans le projet de Constitutio secunda de Ecclesia (Tametsi Deus). Le schéma Supremi pastoris avait [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


 1 Elle est étudiée en détail par A. Chavasse, « L’ecclésiologie au Concile du Vatican. L’infaillibilité de l’Église », Revue des Sciences Religieuses, 34, 1960. p. 233-245 (sur persee.fr). Les dossiers sont dans Mansi, voll. 49, 50, 51. Extraits traduits dans R. Aubert, Vatican I, Orante, 1964.

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 82

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Les magistères , pages de couverture Gratuit pour tout le monde Télécharger
Les magistères - texte en pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
Les magistères - page 2 de couverture - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
revues classées par thèmes, et dossiers. Accès actif hypertexte. - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger