Marion DAPSANCE

Marion Dapsance, née en 1981, est docteur en anthropologie de l’École Pratique des Hautes Études (Paris). Elle a enseigné l’histoire du bouddhisme en Occident à l’Université de Columbia (New York) et l’anthropologie à l’Institut Catholique de Paris. Elle est l’auteur de trois livres sur le bouddhisme en Occident : Les dévots du bouddhisme, Paris, Max Milo, 2016, Qu’ont-ils fait du bouddhisme ?, Paris, Bayard, 2018, réed. poche Gallimard, 2019 et Alexandra David-Neel, l’invention d’un mythe, Paris, Bayard, 2019. Elle prépare actuellement un ouvrage sur l’histoire de la dévotion au Sacré-Coeur et a publié un récit autobiographique intitulé Je m’appelais Kaoutar. Des fleuves du paradis à la source de vie, Les Un-pertinents, 2020. Elle vit en Italie avec son mari et ses deux enfants.

Numéro Titre Article
276 Le christianisme sans la foi Le bouddhisme occidentalisé – Un autre exemple de désintégration religieuse ?