Colloque international le 31 Mai en hommage à Miklós Vető

le 18/05/2022 par secrétariat

En hommage à Miklós Vető, décédé au mois de janvier 2020 - ancien membre de l'Académie hongroise des sciences et de l'Académie catholique de France, docteur honoris causa de l'Université catholique Péter Pázmány et l’Université de Szeged - l’Institut Liszt Paris organise un colloque scientifique en langue française avec des intervenants hongrois et français le mardi 31 mai.

https://communio.fr/numero/resume/2923/in-memoriam-miklos-vet-semeur-d-id-es-1936-2020

9.00 Accueil

9.20-9.30 Ouverture du colloque par l’ambassadeur de Hongrie en France, S.E.M. Georges Habsbourg-Lorraine

9.30-9.45 Mot de bienvenu de Philippe Capelle-Dumont, président d’honneur de l’Académie catholique de France

9.45-10.00 Étienne Vető: « Un fils théologien relit ce qu’il a reçu de son père philosophe »

10.00-10.30 Philippe Soual (Institut Catholique de Toulouse) : Élargir la métaphysique ?

Susciter un élargissement de la métaphysique, tel a été, aux yeux de Miklós Vető la grandeur de Kant, et telle sera, dans son sillage, sa propre tâche, qu’il accomplira notamment dans son livre éponyme. Cet élargissement est compris comme une extension de la métaphysique à de nouveaux domaines, en vertu de nouvelles intelligibilités, lesquelles outrepassent l’ontologie grecque en recueillant l’héritage judéo-chrétien, et permettent de penser à nouveaux frais, notamment, la liberté et la volonté, le mal et le bien, et enfin l’amour. Or, cette extension se révèle être un renouvellement, voire un sauvetage. En réponse à ceux qui veulent dépasser ou détruire la métaphysique, Miklós Vető – pour lequel aussi elle était « la bien-aimée » – montre non seulement qu’elle persiste, mais encore qu’elle a opéré un élargissement qui signifie enfin sa libération.

10.30-11.00 Gábor Boros (Université Károli Gáspár, Budapest) : L’amour pur selon Miklós Vető

Le dernier ouvrage de Miklós Vető est le Court traité sur l’amour. Comme il m’a dit il y a quelques années, métaphysique et philosophie d’amour vont ensemble, la seule question étant laquelle on préfère à écrire en premier. Quant à lui, il a publié un long traité sur l’élargissement de la métaphysique, dont le fondement est le rejet de l’idée traditionnelle de Dieu en tant qu’actus purus, perfection, accomplissement, achèvement. Au lieu de cette idée traditionnelle de Dieu il parle d’une création continue et libre, un renouvellement radical et continuel de Dieu. Bien entendu, l’idée radicalement renouvelée de Dieu implique une idée de l’amour renouvelée dont l’explication est le Court traité sur l’amour. Cette explication s’effectue selon le modèle de l’amour pur de Fénelon, qui est un des auteurs majeurs pour Miklós Vető. La conférence essaiera de d’articuler la relation entre la métaphysique renouvelée et le concept d’un amour pur.

11.00-11.30 Pause café

11.30-12.00 Márk Losoncz (Université de Belgrade) : Amour comme synthèse et nouveauté novatrice

La philosophie de Miklós Vető a été appelée à plusieurs reprises "métaphysique de l'amour". Le but de cette conférence est de reconstruire les caractéristiques fondamentales de cette métaphysique, non seulement en tenant compte du Court traité sur l'amour et des écrits métaphysiques (L'élargissement de la métaphysique, Explorations métaphysiques), mais aussi en considérant les publications de Vető dans l'histoire de la philosophie (comme les œuvres de László Gondos Grünhut, publiées sous le titre Amour et Être, sélectionnées par Vető). Le point de départ de l'analyse de l'amour par Vető est l'unicité de la personne, l'amour de soi d'une part, qui, cependant, à travers la sortie de soi, atteint l'être qui, en tant qu'"objet intentionnel", est lui-même capable d'aimer – et ainsi une interdépendance mutuelle peut être établie. La notion d'amour de Vető doit être comprise dans le contexte de la nouveauté novatrice, dans la mesure où l'amour comme synthèse et connexion est par nature un surplus holistique. Au cours de la conférence, j'accorderai une attention particulière aux aspects les plus importants de la conceptualisation de l'amour par Vető : la différence entre agapé et eros, la relation de l'amour avec la liberté et le bien, les différentes formes de l'amour (amour parental, amour fraternel, etc.), les dimensions théologico-éthiques de l'amour (la kénose de Dieu comme amour, le pardon, etc.). Je vais essayer de comparer la métaphysique de l'amour de Vető avec les phénoménologies de l'amour les plus importantes (Max Scheler, Dietrich von Hildebrand, Jean-Luc Marion).

12.00-12.20 Vincent Carraud (Université de la Sorbonne) : Une spiritualité métaphysiquée : le paradoxe de Miklós Vető moderniste

 

12.20-13.00 Débat

 

13.00-14.00 Pause déjeuner

14.00-14.30 Balázs M. Mezei (Université Corvinus, Budapest) : La mémoire de Miklós Vető : un philosophe franco-hongrois

Dans ma conférence, je voudrais résumer les principales caractéristiques de la philosophie de Miklós Vető (1936–2020). Je voudrais souligner son appartenance religieuse et son engagement philosophique. Je ferai également référence à la période pendant laquelle nous avons travaillé ensemble sur nos projets philosophiques communs. Le résultat de notre coopération a été une série de publications en hongrois et en français, des conférences et un travail fructueux avec des doctorants universitaires. Nous prévoyons d'organiser un forum pour garder vivante la mémoire de ce philosophe profond et important. Je vais surtout m’occuper de développer le concept d’altérité et de nouveauté propre à la pensée de Vető, notamment la « complète altérité » de Dieu, le paradoxe logique de la plénitude absolue. 

14.30-15.00 Tamás Ullmann (Université Eötvös Loránd, Budapest) : Vető et la philosophie schellingienne

Dans ma conférence je voudrais présenter le rôle que la philosophie de Schelling a joué dans l’œuvre de Miklós Vető. Le fondement selon Schelling, cette monographie monumentale a contribué à réveiller en France l’intérêt pour Schelling. Le concept central de cette monographie, celui du « fondement » est en même temps un concept-clef de toute pensée de Miklós Vető. Je voudrais analyser d’abord la nouveauté métaphysique du fondement de Schelling, par exemple son rapport avec la philosophie kantienne, et aussi ses changements au cours du développement de Schelling. Puis j’aimerais montrer l’effet que la philosophie schellingienne a exercé sur la pensée du XXème siècle, surtout avec l’œuvre métaphysique de Vető.

 

15.00-15.30 Débat

15.30-16.00 Alexandra Roux (Université de Poitiers) : Métaphysique et religion dans la pensée de Miklós Vető

Je me propose d'examiner le lien entre le Dieu de la métaphysique et le Dieu de la philosophie de la religion. Je le ferai en m'appuyant sur la pensée de Miklós Vető comme philosophe et historien de la philosophie (principalement allemande). J'insisterai tout particulièrement sur le rôle capital que ce dernier fait jouer à la considération de l'espace dans son éidétique, pour me demander si son rôle est nodal ou fondateur : la symbolique spatiale des religions en est-elle le pendant ou bien le dérivé ?

16.00-16.30 Alexandra Féret (Université de la Sorbonne) : Le problème de la théodicée chez Miklós Vető

Dans un recueil de textes qui aurait pu constituer les prémisses d’un Traité sur le Mal, Miklós Vető écrit que « l’histoire de la philosophie et de la théologie est une immense variation sur le thème de la théodicée ». C’est à ressaisir les enjeux de la centralité du caractère insoutenable du mal dans toute élucidation du sens et de l’ordre du monde que notre exposé se consacrera.

16.30-17.00 Bruno Pinchard (professeur émérite à l'Université Jean-Moulin Lyon-III) : Miklós Vető, une liberté sans exemple

Je rappellerai tout d'abord le rayonnement de Miklós Vető dans l'histoire du Centre sur l'idéalisme allemand de l'Université de Poitier. Je souhaite souligner sa liberté de pensée venue de l'Est, inconnue en France, et si nécessaire à nos études. J'aborderai pour finir quelques éléments de sa philosophie de l'image forgée à partir de Fichte, qui me semble une des pensées de l'absolu les plus rigoureuses qui nous ait été léguée.

17.00-17.30 Débat

Dernières actualités

"la chair"

Le numéro 283 "la chair" vient d'être expédié aux abonnés mercredi 28 septembre. Vous pouvez égal...


Rencontres Louis Bouyer à La Lucerne (juillet 2022)

Rencontres Louis Bouyer à La Lucerne (juillet 2022) Organisées en lien avec l’Institut normand de sciences religieuses, les Rencontr...


Colloque international le 31 Mai en hommage à Miklós Vető

En hommage à Miklós Vető, décédé au mois de janvier 2020 - ancien membre de l'Académie hongroise des sciences...


Canonisation de Charles de Foucauld

Dès ses origines, en 1977, Communio a donné place à Charles de Foucauld par un article de Bernard Jacqueline sur « Charles...


Théologie du peuple et pastorale populaire

À l’occasion du Symposium sur la théologie fondamentale du sacerdoce (dont Communio fut un des partenaires), le P. Armogathe a remis...