Béatification du Cardinal NEWMAN

2010-03-07 Par Rédaction

 

 Le cardinal Newman est surtout connu, ou du moins invoqué, pour ses idées sur le développement du dogme, mais ce n’estpas le seul apport de ce théologien capital. On voudrait ici attirer l’attention du lecteur français sur un de ses livres moinssouvent cité peut-être que les autres, mais très important et qui compta beaucoup, par exemple, dans la formation de Joseph Ratzinger

1. An Essay in Aid of A Grammar of Assent, Un essai de contribution à une grammaire de l’assentiment 2 est un livre tardif dans la carrièrede son auteur (il avait près de 70 ans lors de sa parution en 1870), fruit de la méditation de toute une vie. On en trouve des traces ou des anticipations dans plusieurs de ses œuvres antérieures, et Newman a

témoigné lui-même plus d’une fois de la longue et difficile gestation qui a abouti à cet ouvrage : « pendant des années, j’ai voulu écrire à propos de la foi et de la raison... »

Qu’on n’attende pas cependant un traité en forme sur ce sujet. La Grammaire de l’assentiment est un ouvrage déconcertant, inclassable

1. Voir J. RATZINGER, « John Henry Newman, un des grands maîtres de l’Église », conférence de 1990, http://www.newmanfriendsinternational.org/bibliography/?p=1441

Signalons la publication de La grammaire de l’assentiment en français aux éditions Ad Solem, 2009 et aussi

Les Sermons universitaires, Ad Solem 2007

L’idée d’université, Ad Solem 2007

Apologia pro vita sua, Ad Solem 2003.

2. Abrégée dorénavant en GA.