Amour de Dieu, amour humain - Hugues de Saint-Victor et le sacrement du mariage

La théologie et la spiritualité du mariage doivent beaucoup au XIIè siècle et en particulier à Hugues de Saint-Victor (t 1141). Dans son traité Sur la virginité de la Bienheureuse Vierge Marie, ce chanoine régulier définit le mariage comme une union des coeurs, dans la charité, « sacrement » de l'union entre Dieu et l'âme. Les Arrhes de l'âme méditent sur cette union spirituelle, montrant notamment que Dieu aime chaque âme d'un amour unique.

On n'a pas fini de se pencher sur le XIIe siècle dont la fécondité spéculative et spirituelle prépara les grandes systématisations de l'âge scolastique, avec une fraîcheur de ton, une liberté d'invention et une ferveur qu'ont rarement conservées les docteurs du siècle suivant. Ainsi, en droit canon comme en théologie, c'est au XIIè siècle que se forme la doctrine « classique » du mariage, grâce à la réunion de plusieurs circonstances favorables :

- Les premiers succès de la Réforme grégorienne conduisent les évêques à intervenir plus résolument dans un domaine complexe, où se croisent le droit civil et le droit canon, la théologie morale et la théologie sacramentaire. De Philippe Ier (1060-1108) à Philippe Auguste (1180-1223), on voit l'autorité épiscopale marquer des points face aux princes séculiers en matière de mariage : malgré les menaces et les sanctions ecclésiastiques, Philippe Ier enlève la femme de son vassal, l'épouse et la garde, du vivant de la reine légitime et au mépris des sanctions ecclésiastiques, un siècle après, Philippe Auguste finit par obéir au pape : au terme d'un bras de fer de dix ans, il cède et reprend sa femme légitime Ingeburge de Danemark, qu'il avait répudiée le lendemain même de leurs noces.

- La constitution de collections canoniques et de sommes théologiques, alliée à l'essor de la dialectique, permet d'unifier et d'harmoniser l'enseignement multiforme de l'Ecriture, des conciles et des Pères. Du XIIe siècle datent en effet le Décret et la Panormia d'Yves de Chartres, le Décret de Gratien, et, en théologie, les premières sommes et collections de sentences, dont la plus influente est celle de Pierre Lombard. [...]

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75€ 2.10% 12.00€ 18

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Décalogue VI : Tu ne commettras pas d'adultère Gratuit pour tout le monde Télécharger