La dernière marche de Tom Robbins

Dans La dernière marche de Tom Robbins, Patrick Piguet voit en ce film la compassion d'une religieuse accompagnant un condamné à mort. Pourra-t-il être pardonné sans avouer sa faute ?

En quelques plans nous savons qui est l'héroïne, interprétée par Suzan Sarandon  : le générique nous la montre dans une église, en robe de mariée, puis en compagnie de six autres jeunes filles vêtues de même; nous la retrouvons ensuite dans un foyer appelé « Hope House » où l'on accueille beaucoup de familles noires et pauvres; nous sommes dans un slum de Louisiane : vie et vocation de Soeur Helen Prejean, nom du personnage principal du film mais aussi celui de l'auteur d'un témoignage autobiographique également intitulé Dead Man walking! Quand elle reçoit la lettre d'un détenu condamné à mort lui demandant son aide, Soeur Hélen n'hésite pas longtemps à prendre sa voiture pour se rendre auprès de Matthew Poncelet, accusé d'avoir pris part au viol et au meurtre d'un couple de jeune gens. Le condamné admet sa présence lors du crime mais nie toute participation active et conjure la religieuse de l'aider à trouver un avocat afin de se pourvoir en cassation; il n'a pas d'argent, il faut faire vite : l'exécution est prévue dans six jours; Soeur Helen promet qu'elle fera tout son possible. [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75€ 2.10% 12.00€ 18

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Décalogue VI : Tu ne commettras pas d'adultère Gratuit pour tout le monde Télécharger