L'expérience religieuse

N° 8 Novembre - Janvier 1976*

Les chrétiens ne peuvent s’entendre sur l’essentiel que s’ils partagent une conception vraiment chrétienne de l’expérience religieuse : non pas  s’emparer de Dieu, mais se soumettre à l’épreuve de la charité en faisant, quoi qu’on « ressente », la volonté du Père.

Jean Duchesne : L’épreuve de l’amour

Problématique

Hans-Urs von Balthasar : Quand Dieu rencontre l’homme

Dans la Bible, puis chez les Pères, ce n'est pas l'homme qui fait l'expérience de Dieu, mais Dieu qui, par sa présence comme par son absence, met l'homme à l'épreuve.

Rémi Brague : L’expérience cruciale

La foi chrétienne offre à l'homme de faire l'expérience que Dieu fait de lui-même, en s'assimilant à l'obéissance du Fils crucifié et ressuscité.

Jean-Robert Armogathe : Du sentiment religieux à la tradition ecclésiale

L'expérience chrétienne n'est pas un cas particulier de l’expérience religieuse en général. Elle n'est pas sentiment individuel, mais témoignage ecclésial.

Intégration

André Millot : La prière des lycéens

Les jeunes lycéens sont parfaitement capables de faire une expérience de Dieu : leurs témoignages le prouvent. Reste à leur montrer la Croix ; mais l'Esprit est déjà à l'oeuvre.

Jacques Loew : Comment « expérimenter » l’Eglise aujourd’hui

La rencontre de Dieu ne s’expérimente et ne se consolide que dans l’Eglise dont la maternité seule nous engendre au Père.

Attestations

Alain Cugno : Le désert et l’union : saint Jean de la Croix

L’expérience la plus élevée de Dieu rassemble indissolublement ce qui paraît contradictoire : le désert de toutes les sensations et l’union la plus intime. Mais il faut ces contraires pour que ce soit bien l’Amour.

Paul Mommaers : Etre un avec Dieu (Jean de Ruusbroec)

Le mystique ne se fond pas en Dieu. mais unit sa volonté à la charité divine, qu'il doit donc quotidiennement pratiquer.

Signets

Jean-Luc Marion : Après Ecône

Alors que l’affaire Lefebvre disparaît de la « une » des journaux, le problème qu’elle pose demeure et requiert une méditation approfondie.

Josef Pieper : B.A. = BA

Jean Duchesne

L'épreuve de l'amour

L'actualité de ces dernières années a tendu à placer toute question « religieuse » à un niveau relativement terre-à-terre. On s'est soucié — et non sans raison — des relations des chrétiens entre eux et avec le monde, des structures de l'Eglise, de divers points de morale, de l'opportunité pastorale (voire purement tactique) d'orientations pourtant dogmatiques ou liturgiques en leur fond, etc. Des opinions divergentes, et même opposées, sont apparues çà et là au cours des débats. Sans doute le pluralisme justifie-t-il sans trop de peine cette pluralité d'options : telle ou telle situation, tel ou tel événement peuvent fort bien donner lieu à des interprétations différentes.

Rappels

Mais à ce compte, l'Eglise risque de n'apparaître bientôt plus que comme un groupe de pression (ou comme une fédération assez lâche de lobbies adverses). Et la foi en Jésus Seigneur aura tout l'air d'une quelconque idéologie, avec une orthodoxie fluctuante et des factions « déviationnistes ». Or les chrétiens ne sauraient se satisfaire de donner leur avis sur des questions d'intendance, de mode vestimentaire ou musicale, d'administration ou de marketing dans leur Eglise et au dehors. Car, outre tous ces problèmes qu'ils ne sont pas seuls à tenter de résoudre, deux tâches leur incombent en propre : · Il revient d'une part aux chrétiens de confesser en chaque circonstance une foi qui ne soit pas seulement « de circonstance » (c'est-à-dire déduite d'un contexte), mais la foi reçue de I'Eglise pour être vécue et transmise — avec, en fonction bien sûr des besoins du moment et de toujours, tous les efforts d'étude, d'explicitation et de recherche que suppose une vraie fidélité à la tradition. [...]

 

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Jean-Luc Marion : Après Ecône

Alors que l’affaire Lefebvre disparaît de la « une » des journaux, le problème qu’elle pose demeure et requiert une méditation approfondie.

Josef Pieper : B.A. = BA


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 4

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
L'expérience religieuse - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger