Baptème de Clovis et vocation de la France

N° 125 Mai - Juin 1996 - Page n° 19

Michel ROUCHE Le baptême de Clovis

Après sept années d'hésitation, Clovis a pris la décision de se faire baptiser en voyant la foule en prière devant le tombeau de saint Martin. Refusant le paganisme et l'arianisme, il a choisi de séparer le temporel du spirituel comme d'appuyer l'état sur le droit plutôt que sur la violence. C'est à la lumière de la double universalité catholique et romaine qu'il a voulu fonder une société.

La recherche historique a longtemps stagné depuis le quatorzième centenaire du baptême de Clovis. L'ouvrage, remarquable en son temps, de Godefroid Kurth publié en 1896 avait déjà tenté de balayer légendes et textes rédigés par d'habiles faussaires. Mais trop impressionné par la science universitaire allemande alors en pleine phase d'hypercritique, il n'avait pas osé redonner autorité à deux textes reconnus aujourd'hui comme authentiques, la vie de sainte Geneviève et le testament de saint Remi. De plus de savantes discussions s'engagèrent sur le lieu du baptême, Tours ou Reims, la date, 496, 498, 506. Certains même vont jusqu'à proposer aujourd'hui 508 ! le désordre était tel qu'en 1965, Georges Tessier ne savait plus que conclure et ne proposait aucune date. Enfin ce débat trop formel évacuait complètement la signification de ce baptême et de ses conséquences. Il est temps de se ressaisir et de revenir à une froide analyse et surtout à une meilleure traduction des textes contemporains. [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 20

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Baptème de Clovis et vocation de la France - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger