Au coeur de la bioéthique

N° 167 Mai - Juin 2003 - Page n° 7

M. Nicolas AUMONIER Au coeur de la bioéthique

Le titre de ce numéro est paradoxal. Il paraît présupposer que la bioéthique a un coeur. Rien n’est moins sûr. Il en est de même de nos comportements. Sont-ils toujours inspirés par un coeur ? Nos comportements, les moeurs qui en découlent, et l’éthique que nous élaborons souvent à partir des premiers via les secondes ressemblent souvent à autant de surfaces bien lisses. De plus, toujours politique en raison de ses implications pour tous nos concitoyens, la bioéthique s’efforce de ne pas entrer dans des querelles de fondements. Elle en perd parfois tout intérêt, désespérément consensuelle au point de paraître vide. Si certains philosophes considèrent les notions d’intériorité et de conscience comme des aberrations, d’autres dénient toute universalité à la conscience morale, et font de la prétention rousseauiste à être juge infaillible du bien et du mal la racine de toutes les intolérances. Dans ce qui est parfois la grisaille d’une littérature bioéthique aussi ennuyeuse que la pluie, le principe de respect de la personne humaine sert souvent de mot d’ordre, d’invocation commode, de grand principe dégoulinant de bonnes intentions, avant d’être aussitôt battu en brèche par des exceptions justifiées par le bien des générations futures. Où, dans de tels artifices, à la surface d’un tel consensus, le coeur aurait-il sa place ? [...]

 

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 19

*Hors frais de port s'élevant entre 4 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Au coeur de la bioéthique - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger