Notre-Père IV Pardonne-nous

N° 256 Mars - Avril 2018 - Page n° 21

Monsieur Daniel PITTET Pardonner l'impardonnable pour être un homme debout

L'auteur de Mon Père, je vous pardonne, victime d'un prêtre pédophile qu'il a dénoncé devant la justice, évoque le pardon qu'il a accordé à onze ans, qui n'efface pas ce qu'il a vécu, mais lui a permis de survivre comme un « homme debout ».

 

Mon Père, je vous pardonne. Survivre à une enfance brisée est un témoignage où l’auteur, Daniel Pittet, raconte comment à partir de 1968 et durant quatre ans, il a été violé par le Père Joël Allaz. En 2000, il dénonce son violeur et apporte son soutien à d’autres victimes de la pédophilie. L’ouvrage, paru en 2017, a été traduit en italien, espagnol, allemand, slovène et polonais. Il a été préfacé par le pape François qui le remercie dans ces termes : « Des témoignages comme le sien font sauter la chape de plomb qui étouffait les scandales et les souffrances, ils font la lumière sur une terrible obscurité dans la vie de l’Église ». On peut lire en postface un entretien avec le Père Joël Allaz. 

 

A l’âge de neuf ans, j’ai été violé par un Capucin, le Père Joël. Mon calvaire a duré quatre ans avant qu’il n’y soit mis fin par le hasard d’une vie marquée par cet événement vécu par tant d’enfants, hier et aujourd’hui. Plus de cinquante ans après ces abus, j’ai pu raconter mon histoire et publier mon témoignage dans un livre préfacé par le Pape François, qui a été ensuite le sujet d’un documentaire télévisuel réalisé et produit par KTO en 2017. J’ai donné à ce témoignage le titre Mon Père, je vous pardonne. Oui, car j’ai pardonné à mon bourreau, qui a même témoigné dans ce livre, répondant de manière non anonyme à une interview conduite notamment par mon évêque. Je lui ai pardonné dans mon coeur à l’époque des viols et en le rencontrant à deux reprises en 2016 et en 2017.

A l’âge de onze ans, je lui ai pardonné en le considérant comme un malade. Il y a deux personnes en lui, le prêtre et l’abuseur, le « cochon », qui m’a violé de si nombreuses fois. Lors d’une messe de l’Assomption que je servais en 1970, le Père Joël a fait, comme d’habitude, un magnifique sermon, qui tirait, au propre comme au figuré, des larmes aux fidèles. Ce jour-là, l’observant, j’ai compris qu’il était double : tandis qu’il prêchait, je le voyais nu en vieux cochon mais je voyais aussi les fidèles pleurer d’émotion devant ce prédicateur de talent. Il y avait le saint prêtre et le vieux cochon. Après cette messe, il m’a violé comme d’habitude. Il était réellement malade. Je lui ai pardonné et j’ai construit ma vie sur ce pardon donné à onze ans, en m’agenouillant ce jour-là devant le Saint-Sacrement et j’ai prononcé ces paroles que je n’ai jamais oubliées : « Jésus, je pardonne à ce pauvre con parce qu’il a deux facettes. [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 68

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Notre-Père IV Pardonne-nous Couvertures - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Notre-Père IV Pardonne-nous - pdf BAT 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier