Notre-Père IV Pardonne-nous

N° 256 Mars - Avril 2018 - Page n° 112

Cardinal Angelo SCOLA L'anthropologie de l'encyclique Humanae vitae

Cinquante ans après l’encyclique Humanae vitae (1968), le cardinal Scola revient sur les présupposés anthropologiques d’un texte mal compris.
 

Cinquante ans après l’encyclique Humanae vitae (promulguée le 25 juillet 1968), le cardinal Scola (qui a enseigné la théologie et l’anthropologie de nombreuses années à l'Institut Jean-Paul II d'études sur la famille et le mariage) revient sur l’enseignement du pape Paul VI.

Les affirmations centrales de l’encyclique Humanae vitae sur la nature humaine ont été largement critiquées et, plus encore, ignorées : peut-on encore les soutenir ? Ou n’ont-elles pas plutôt succombé à l’accusation mortelle de naturalisme théologique, qui attribue une prétention universelle à un ordre naturel toujours plus relatif et provisoire? Pour les partisans de cette thèse critique (Pruchnic ; MacCormick1), la nature n’est plus une barrière, un lien, une norme, et si une éthique demeure encore utile, elle doit être soumise à une transformation permanente vers une émancipation de toute norme.

1. Les présupposés anthropologiques d’Humanae vitae

Le magistère a pour charge d’établir la confession de foi commune, afin de garantir l’unité dans la foi et les moeurs.  On peut dire ainsi que la tâche du magistère relève du témoignage, au sens large que revêt cette catégorie dans la plus saine théologie fondamentale aujourd’hui (Prades). Il n’y a pas lieu d’attendre ici une élaboration proprement théologique (c’est-à-dire organique, systématique et critique) du contenu du témoignage. Même si ce n’est pas le plus souhaitable, il est souvent arrivé dans l’histoire de l’Église que le magistère ait soutenu de façon prophétique un témoignage de foi et de vie chrétienne sans pour autant parvenir à élaborer pour le soutenir une argumentation philosophique ou théologique.

C’est ici qu’intervient la thèse de Newman sur le développement du dogme, formulée en ces termes : 

En vertu même de la nature de l’espèce humaine, le temps est nécessaire pour atteindre l’intelligence pleine et parfaite des grandes idées. Les vérités les plus hautes et les plus merveilleuses, même communiquées aux hommes une fois pour toutes par des maîtres inspirés, ne peuvent être comprises d’un coup par ceux qui les reçoivent ; car, reçues et transmises par des esprits non inspirés et par des moyens humains, elles requièrent un temps prolongé, une réflexion plus profonde, [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


* Nous remercions le prof. José Noriega Bastos d’avoir autorisé la prépublication de cet article, destiné à paraître en italien dans le Dizionario su Sesso, Amore e Fecondità, publié par lui-même et J. R. et I. Ecochard, Editrice Cantagalli, Sienne, 2018. 

1 Les noms entre parenthèses renvoient à la bibliographie en fin d’article.

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 68

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Notre-Père IV Pardonne-nous Couvertures - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Notre-Père IV Pardonne-nous - pdf BAT 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier