Les Noces de Cana

N° 183 Janvier - Février 2006 - Page n° 53

Daniel BOURGEOIS Les Mages accourent aux noces de Cana

Liturgiquement, étroit est le rapport entre Noël, l'épiphanie, le baptême du Christ et le mystère de Cana. Explorer - dans toute leur diversité - les différentes traditions liturgiques qui organisent ces fêtes en cycles cohérents, permet de mieux mesurer en quoi toutes ces traditions célèbrent la Manifestation de Dieu.

 

1. La transfiguration d’un thème païen

La liturgie chrétienne est dans son essence la manière dont l’Église célèbre au fil du temps qui lui est donné ici-bas, le mystère du Christ, son Époux et Sauveur, qui vient à elle pour l’introduire dans l’intimité de sa vie et de sa gloire. D’où l’importance pour elle d’un calendrier, non pas d’abord comme une préoccupation de répartir le temps selon une chronologie astrale ou mathématique, mais comme un rythme de rencontre, de louange, de coeur à coeur avec son
Seigneur ressuscité. Ce rythme fut dès le début, on le sait, le rythme hebdomadaire du dimanche, le dominica dies, le Jour que fit le Seigneur, le Jour de sa Résurrection : depuis les origines, la célébration de l’eucharistie dominicale est la constante la plus fondamentale, le geste le plus structurant de la vie de l’Église. Avant d’être une « pratique » ou l’exécution docile d’un « commandement de l’Église », puis de devenir facultative dans la conscience moderne, qui a déplacé la dimension liturgique de l’existence vers une intériorisation de plus en plus intimiste et déliée de tout enracinement spatial et temporel, l’eucharistie dominicale fut accueillie et reconnue comme la plus grande grâce que le Ressuscité faisait à son peuple.

Le Christ en Gloire donnait son Corps et son Sang à son peuple rassemblé et le constituait comme son corps, par la puissance de Pâques ; il réveillait l’attente de sa Venue glorieuse, il se manifestait par la Parole prêchée par l’évêque, il nourrissait par son Corps les membres de son Corps ; c’est ainsi que l’Église n’a jamais célébré que la Pâque du Christ, soit annuellement soit hebdomadairement : elle était « pascalisée » dans sa temporalité et dans son histoire, d’année en année, de semaine en semaine, c’est-à-dire de dimanche en dimanche. [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 18

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Les Noces de Cana - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger