Miettes théologiques

N° 35 Mai - Juin 1981*

« Quant à mon autre leçon, qui mêle un peu plus de fruit au plaisir, ...les livres qui m'y servent... ont tous deux cette notable commodité pour mon humeur, que la science que j'y cherche est traitée à pièces décousues, qui ne demandent pas l'obligation d'un long travail, de quoi je suis incapable... Il ne faut pas une grande entreprise pour s'y mettre, et les quitter où il me plaît ». Michel de Montaigne, Essais, II, 10 (« Des livres »)

« Mon humeur ne jouit de ces volumes tout d'une pièce, mais s esbaudit de pensées folâtres et disjointes : le désordre les donne plus heureuses et libres, l'esprit y commerce plus commodément avec le vrai ». Essais, 11,38 (« De l'invention »)

Page Titre Auteur(s)
2 Doctrine sociale et action politique Lothar ROOS
18 Respecter les droits de chaque nation" (La pensée internationale de Jean-Paul II) Paul POUPARD
27 Dorothy Day et le catholicisme américain James HITCHCOCK
33 Une "reconnaissance" catholique de la Confession d'Augsbourg ? Yves CONGAR
38 Un an après le Synode particulier des évêques des Pays-Bas Jan BOTS
64 La foi selon l'ordre des déraisons Elisabeth GUIBERT-SLEDZIEWSKI
74 Oh, ma foi... Rémi BRAGUE
80 Tout éminence et maîtrise" : G. M. Hopkins René GALLET
86 Ce que nous demandons pour nous-mêmes dans le Pater Evode BEAUCAMP

Aux sociétés ce que dit l'Église (2)

Lothar Roos: Doctrine sociale et action politique

Pour ne proposer aucun modèle utopique de société, la doctrine sociale de l'Église n'en intervient pas moins nettement dans la pratique politique : elle énonce trois certitudes : la liberté a un sens, l'histoire un sérieux et l'homme une limite.

Mgr Paul Poupard: « Respecter les droits de chaque nation » (La pensée internationale de Jean-Paul II)

Les exigences de l'amour s'exercent universellement : dans chaque société, mais aussi entre nations. Chacune d'elles ne peut assurer les droits de l'homme qu'en se définissant elle-même par une identité culturelle d'abord, et donc finalement spirituelle.

James Hitchcock : Dorothy Day et le catholicisme américain

Comment une (vraie) femme peut être féministe, syndicaliste, pacifiste, « gauchiste », et vraiment catholique.

L'Église et les églises

Yves Congar, o.p. : Une « reconnaissance » catholique de la Confession d'Augsbourg ?

Depuis que s'est fait jour en 1975 l'idée que les catholiques pourraient « reconnaître » la Confession (luthérienne) d'Augsbourg, quelles ressources et quelles difficultés a rencontrées le rapprochement esquissé ?

Jan Bots, s.j. : Un an après le synode particulier des évêques des Pays-Bas

Les résolutions finalement prises par le synode romain des évêques néerlandais ont, par leur rigoureuse netteté, clarifié le débat : il s'agit maintenant de reconnaître (ou non) le caractère apostolique du sacerdoce, et donc de l'Église. Le mouvement actuel des « travailleurs pastoraux » s'y refuse.

Archiprêtre Livery Voronov : L'Église et l'Eucharistie à la lumière de la Trinité

Méditation sur le sacerdoce, le salut, la célébration eucharistique, l'Église et la Trinité, dans les perspectives ouvertes par la théologie orthodoxe russe des XIXe et XXe siècles.

La foi et les raisons

Elisabeth Guibert-Sledziewski : La foi selon l'ordre des déraisons

Les effets de la foi ne peuvent résulter que de la foi, car celle-ci, comme puissance, construit un autre ordre, vide de raison, mais saturé de sa propre rigueur.

Rémi Brague: Oh, ma foi...

Ma foi n'est pas à moi. Elle est celle de l'Eglise. Mais l'Eglise me donne un « moi » nouveau, sur le modèle de Dieu.

Signets

René Gallet : « Tout éminence et maîtrise » : G. M. Hopkins

Présentation du poète — anglais, jésuite et longtemps méconnu — par le commentaire d'un de ses poèmes.

Evode Beaucamp, o.f.m . : Ce que nous demandons pour nous-mêmes dans le Pater

Dans les quatre dernières demandes du Pater, nous demandons, pour nous, que Dieu nous prenne en charge définitivement. C'est-a-dire que nous demandons d'éprouver l'hospitalité de Dieu.
 

René Gallet : « Tout éminence et maîtrise » : G. M. Hopkins

Présentation du poète — anglais, jésuite et longtemps méconnu — par le commentaire d'un de ses poèmes.

Evode Beaucamp, o.f.m . : Ce que nous demandons pour nous-mêmes dans le Pater

Dans les quatre dernières demandes du Pater, nous demandons, pour nous, que Dieu nous prenne en charge définitivement. C'est-a-dire que nous demandons d'éprouver l'hospitalité de Dieu.


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 20

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Miettes théologiques - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger