Décalogue I: Un seul Dieu

N° 99 Janvier - Février 1992 - Page n° 109

Hans-stephan PUHL Brève histoire des relations entre la Chine et le Saint-Siège

L'absence de liens diplomatiques entre la Chine et le Saint-Siège résulte d'une longue histoire : d'abord l'opposition des puissances coloniales (dont la France) à l'existence d'un épiscopat local, les réticences de missionnaires européens, la propagande du Mandchoukouo, et enfin, l'hostilité de la République populaire de Chine.

L'histoire peut être deux choses ? la fois : une hypothèque léguée par le passé et un trésor d'expérience pour l'avenir.

EN avril 1989, Mgr Jean-Paul Gobel, mandaté par la Secrétairerie d'État, arriva à Hong-Kong pour observer l'évolution des rapports entre l'Église et l'État en République populaire de Chine [[Selon une information parue dans South China Morning Post (Hong-Kong) le 2 juin 1989 qui cite le porte-parole de la presse du Vatican, Joaquin Navarro-Valls, Gobel ne serait pas chargé de négocier ; sa mission serait uniquement de « to study and follow the situation of the church in China»; cf. aussi UCANews (Dispatch n° 511) du 21 juin 1989, p. 35, où il est dit que Gobel aurait seulement une « mission of fact-finding on China ».]].

 

Les autorités de la colonie de la Couronne britannique furent informées de cette démarche, et il semble qu'il en fut de même pour les autorités du gouvernement central de Pékin. Officiellement, le communiqué du Saint-Siège ne dit rien au sujet de son statut ni de sa mission, ce qui, vu les rapports délicats entre le Vatican et la République populaire de Chine, est bien compréhensible et sans doute la solution la plus prudente [[On trouvera un bon exposé historique de la situation de l'Eglise catholique en République populaire de Chine depuis 1949, et plus particulièrement depuis la création, à l'instigation du gouvernement, en 1957 de l'« Association patriotique catholique chinoise », dans l'article de R. Malek, Der Neuaufbau der katholischen Kirche in der Volksrepublik China (la reconstruction de l'Eglise catholique en République populaire de Chine), dans R. Malek/ M. Plate, Chinas Katholiken suchen neue Wege (les catholiques de Chine cherchent des voies nouvelles), Fribourg/ Br. 1987, p. 27-68 ; cf. également P. Taveirne, The Missionary Enterprise and the Endeavours to Establish an Ecclesiastical Hierarchy in and Diplomatic Relations with China » (1307-1946), dans : Tripod (Hong-Kong) 54 (1989), n° 6, p. 53-66.]].

 

....

Hans-Stephan PUHL

Revue papier

La revue papier est épuisée

Revue numérique

L'exemplaire n'est à l'heure actuelle pas disponible au format numérique.