La Vie Consacrée

N° 175 Septembre - Décembre 2004 - Page n° 167

R. P. Guy BEDOUELLE Mel Gibson au milieu des docteurs

Passée l'effervescence des débats suscités par La Passion du Christ, la reprise du dossier permet d'en mesurer les enjeux : à travers uns revue de presse qui se fait l'écho des « docteurs » de tous horizons et des réactions du public aussi violentes que contrastées, l'article fait un bilan nuancé, non sans rappeler qu'il s'agit d'abord d'un film qui « échappe au manichéisme parce que Gibson donne au cinéma sa fonction d'incarnation, vivante et complexe ».

Comme les frères Lumière en 1897, et à l’inverse des autres films sur la vie et la mort du Sauveur, dans La Passion du Christ, Mel Gibson n’a voulu traduire cinématographiquement que le récit des dernières heures de Jésus de Nazareth, depuis l’agonie à Gethsémani jusqu’à la résurrection. Le film dure deux heures et six minutes. Plus qu’au récit liturgique proclamé durant la Semaine sainte dans le rite catholique, qui s’en tient à un seul Évangile synoptique, le dimanche des Rameaux, et à celui de saint Jean, le Vendredi saint, il s’apparente à un Chemin de croix avec ses traditionnelles stations, formant une séquence composite et dramatisée de la Passion.

Si Mel Gibson n’avait eu pour seul but que de faire parler ses contemporains de la figure de Jésus, il pourrait avoir la satisfaction d’y avoir pleinement réussi. [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
15.67 2.10 16.00 Stock: 20

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La Vie Consacrée - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Le renard et les raisins du Paradis - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger