Décalogue II: le Nom de Dieu

N° 105 Janvier - Février 1993 - Page n° 92

R. P. Michel SALES Respecter sa parole ? Le serment, le blasphème et l'athéisme

L'homme ne peut tenir sa parole que s'il la respecte, et il ne peut la respecter que s'il respecte Dieu, c'est-à -dire la Vérité. On ne peut pas respecter la parole de Dieu sans respecter la parole des hommes, et réciproquement. Ce qui nous oblige à concevoir la gravité de toute parole humaine.

L'homme peut-il tenir parole, s'il ne respecte pas d'abord la parole en lui ? Peut-il proférer un serment, s'il ne conçoit pas d'abord la gravité de toute parole humaine?

1. L'examen de conscience d'Ignace de Loyola sur la deuxième parole du Décalogue

Le petit livre des Exercices spirituels de saint Ignace de Loyola contient une précieuse méthode pour se préparer au sacrement de la réconciliation (nos 32-42), qui n'a rien perdu de son actualité. Le fondateur de la Compagnie de Jésus y traite explicitement de la deuxième parole du Décalogue en deux paragraphes (n0S 38-39). Après avoir abordé les pensées et les actions, il en vient aux paroles. Nous ne devons « jurer, écrit-il, ni par le Créateur ni par la créature, si ce n'est avec vérité, nécessité et respect ». La première condition du serment, la vérité de ce qu'on dit, se passe de commentaire, encore qu'en pratique elle ne soit nullement assurée et que ce doive être la première chose dont il faut se préoccuper.

En commentant avec précision, en revanche, les termes de «nécessité» et de «respect », saint Ignace fournit, à mon sens, la meilleure explication de ce que la parole du Décalogue signifie, quand elle parle de ne pas prononcer en vain le Nom de Dieu. « J'entends qu'il y a nécessité, écrit-il, non pas quand on affirme avec serment n'importe quelle vérité, mais quand il s'agit de quelque affaire importante pour l'intérêt de l'âme ou du corps ou de biens temporels.» Le serment peut porter non seulement sur les réalités divines ou qui touchent au divin (l'âme), mais également sur ce qui touche le corps humain), et les biens temporels. Il faut toutefois qu'à la gravité de la parole, impliquée dans la forme littéraire du serment, corresponde l'importance de l'enjeu ou de l'objet à propos duquel l'homme engage le plus fort degré de sa parole. [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 14

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Décalogue II: le Nom de Dieu - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger