Croire l'Eglise

N° 212 Novembre - Décembre 2010 - Page n° 59

R. P. Benoît-Dominique DE LA SOUJEOLE L’Église, Peuple de Dieu

Le thème biblique de l’Église comme Peuple de Dieu permet de voir à la fois la continuité des deux Testaments et la nouveauté apportée par le Christ. Situant le mystère de l’Église dans le déroulement de toute l’histoire du salut, cette veine ecclésiologique nous parvient par deux canaux majeurs : la théologie biblique qui privilégie l’élection, la vocation et l’Alliance et les conditions de prêtre, de prophète et de roi ; la théologie dogmatique qui, observant que le Peuple de Dieu de la première Alliance était une société politique, développe l’analogie sociale pour présenter le Peuple de Dieu né de l’Alliance scellée dans le sang du Christ.

 

 Le thème biblique du Peuple de Dieu est le grand thème ecclésiologique qui lie fortement  l’Ancien au Nouveau Testament.

Alors que les deux autres thèmes majeurs, l’Église Corps du Christ et l’Église Temple de l’Esprit, n’interviennent qu’avec le Nouveau Testament – avec, bien sûr, des annonces plus ou moins nettes dans la première Alliance – celui du Peuple de Dieu parcourt explicitement l’ensemble de la Bible. Il est donc d’une singulière richesse, et l’on s’étonne, a posteriori, qu’il n’ait été sollicité, dans le renouveau ecclésiologique du XXe siècle, qu’à partir de la fin des années 19301. Consacré par Vatican II, ce thème a connu une fortune très contrastée après le Concile. Minimisé par certains comme trop «protestantisant », exalté par d’autres mais peu théologiquement, il s’est retrouvé suspect2.

On a répété à satiété que le chapitre 2 de Lumen Gentium consacré au Peuple de Dieu précédait le chapitre 3 concernant la hiérarchie apostolique, marquant en cela une priorité d’importance. C’est une évidence, si l’on se rappelle que l’intelligence de la finalité gouverne celle des moyens de la servir. [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1. Presqu’au même moment apparaissent trois études décisives et non concertées : Dom ANSCHAIRE VONIER, Le Peuple de Dieu, 1re éd. Londres, 1937, trad. fr. Paris, 1947 ; M.-D. KOSTER, Ekklesiologie im Werden, Paderborn, 1940 ; voir à ce sujet, P. NAPIWODZKI, Eine Ekklesiologie im Werden. Mannes Dominikus Koster und sein Beitrag zum theologischen Verständnis der Kirche, Freiburg (CH), 2005, en part. p. 46-71 ; L. CERFAUX, La théologie de l’Église suivant saint Paul, 1re éd. Paris, 1942 ; nouvelle édition, Paris, Éd. du Cerf, 1965.

2. Voir sur cette histoire Y. CONGAR, « Richesse et vérité d’une vision de l’Église comme “Peuple de Dieu” » in Le concile de Vatican II, son Église Peuple de Dieu et Corps du Christ, Théologie historique 71, Paris, 1984, p. 109-122 (en part. p. 110-118).

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 18

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Croire l'Eglise - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
L’ecclésiologie de communion au concile Vatican II-pages 75-82 - pdf 3.92 2.10 4.00 Ajouter au panier