La manne et le pain du Ciel

Pierre DUMOULIN
Notre Père III: notre Pain - n°250 Mars - Avril 2017 - Page n° 19

La typologie et l’intertextualité éclairent le sens que revêt la demande du pain dans le Notre Père. Poursuivant l’interprétation pluriséculaire du prodige de la manne, le Livre de la Sagesse particulièrement s’avère précieux pour situer les affinités de l’oraison dominicale et du discours sur le Pain de vie (Sagesse 16 & Jean 6).

 

On a beaucoup écrit, depuis les Pères et jusqu’à aujourd’hui sur la quatrième demande du Pater, dont le texte nous est parvenu en grec sous la forme ton arton êmôn ton epiousion dos êmin sêmeron. Dans la Vulgate, saint Jérôme traduit : « Panem nostrum supersubstantialem da nobis hodie », il précise dans son Dialogue contre les Pélagiens (III, 15) : « Sive ‘super omnes substantias’ » (au-dessus de toutes les substances). Richard Simon, au XVIIIe siècle choisit : « Donnez-nous aujourd’hui notre pain qui est au-dessus de toute substance ». Le mot utilisé pour qualifier ce pain ou cette nourriture étant un hapax, c’est-à-dire n’étant utilisé nulle part ailleurs, il est difficile de le traduire. Le recours à l’araméen ne semble pas résoudre pleinement la question. Toute tentative d’interprétation, y compris la nôtre, sera donc toujours une conjecture. Peut-être est-ce un bien car la pluralité des interprétations est aussi une richesse. Au fil des siècles, cette difficulté a, par conséquent, favorisé des explications différentes, voire opposées, les unes soulignant la dimension matérielle du pain, les autres préférant une interprétation allégorique et même sacramentelle1. Il semble donc utile d’avoir recours à la typologie et à l’intertextualité pour suggérer quelques pistes d’exégèse de cette parole énigmatique.

En fait, puisque ce pain doit être donné « aujourd’hui », de nombreux Pères de l’Église2 conviennent que Jésus se réfère au prodige de la manne : pour les Hébreux en marche dans le désert, cet aliment pleuvait du ciel chaque jour et ne pouvait être mis de côté pour le lendemain (Exode 16,19-20). Le pain demandé au Père du Ciel et donné au jour le jour serait donc la nourriture indispensable au disciple pour continuer sa route dans le désert de la vie, tout comme lors de l’exode ou dans le cas du prophète Élie (1 Rois 19, 5-8). Mais les paroles du Christ évoquent-elles seulement la vie terrestre ou bien faut-il voir dans le chemin à parcourir une dimension eschatologique et spirituelle ? Pour mieux comprendre le sens de cette demande, il semble utile de faire quelques remarques d’ordre littéraire, puis de placer ce texte [...]


Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1 Voir bibliographie à la fin de cet article.

2 Par exemple Origène dans son Traité sur la prière, saint Jérôme dans son Commentaire sur Matthieu et son Commentaire sur le livre des Psaumes, saint Cyrille d’Alexandrie, dans son Glaphyrorum in Exodum 1,2 etc.


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71€ 2.10% 14.00€ 43

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Notre Père III: notre Pain - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger