La démocratie

N° 218 Novembre - Décembre 2011 - Page n° 15

M. Rémi BRAGUE L’homme peut-il survivre à la démocratie ?

Qui peut nous garantir qu’il est bon d’être, même pour celui qui n’existe pas encore, que l’être sera toujours, en dernière instance, meilleur que le néant, si ce n’est cette métaphysique que nous croyons avoir dépassée ? Une telle certitude ne peut venir de l’espace social. Si la « société » que suppose la démocratie n’a nul  besoin d’une transcendance, l’espèce humaine, si elle veut continuer à exister dans le futur en a, elle, un besoin absolu.   Texte rédigé pour le volume d’hommage en l’honneur de Thomas De Koninck.

 

J'aimerais poser ici la question du rapport de la démocratie à l’homme. Je le ferai d’une manière assez provocante, en demandant si les deux sont compatibles. Question radicale, donc. Je me contenterai d’elle et laisserai de côté toutes celles qui en dérivent. Je renoncerai donc à demander à quelles conditions la démocratie peut fonctionner, ce qui est la tâche des spécialistes de science politique.

Cependant, rien n’empêche qu’une question radicale ne soit aussi une question stupide. On peut en effet se demander à quoi bon se demander ce genre de choses. Il me faut donc justifier ma question. Pour ce faire, je la dédoublerai, ou plutôt je suivrai deux directions de cette même question. On peut en effet demander deux choses :

1) On peut d’abord faire porter l’accent sur l’homme, et demander : la démocratie est-elle un régime qui permet la survie de l’homme ? Ou au contraire tend-elle à la disparition de celui-ci ? En conséquence, la poursuite de l’aventure humaine ne supposerait-elle pas un autre régime que celle-ci ? La démocratie est-elle le régime définitif ?

2) On peut ensuite faire porter l’accent sur la démocratie, et demander : l’homme est-il bien le sujet adéquat pour la démocratie ou pour le processus plus vaste dont la démocratie est un aspect ? Ou au contraire la poursuite de l’expérience démocratique et de l’expérience moderne en général ne supposerait-elle pas un autre sujet que l’homo sapiens ? L’homme est-il un dernier mot ?

La première version de la question est déjà choquante. La seconde est en outre carrément incongrue. Et pourtant, je ne les ai pas inventées. Toutes deux ont déjà été posées, bien avant ma petite personne. Je les présenterai ici toutes deux.[...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 30

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La démocratie (en pdf) - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier