La Catholique Eglise

N° 224 Novembre - Décembre 2012 - Page n° 107

Hanna-Barbara GERL-FALKOVITZ À Dieu. Une vision inhabituelle des post-modernes

Dans le désert postmoderne de l’absence de Dieu, que peut apporter la phénoménologie ? Interrogeant Derrida, Marion et Levinas, l’A. dégage un ailleurs, précise le concept d’événement qui bouleverse et transforme en témoin celui qui l’a vécu, le dépossédant de toute « maîtrise », et s’interroge sur les conséquences de la kénose, du vide de la « mort de Dieu » aussi bien pour la théologie que pour la philosophie.


Une déclaration de perte post-moderne : l’absence de Dieu1

« Il se peut que nous n’ayons plus rien d’autre à notre disposition que l’absence de Dieu2  » constate George Steiner. Il ajoute, quelques années plus tard : « Un tel agnosticisme, brisé par les élans d’une prière tourmentée, par les cris irréfl échis lancés vers Dieu dans les moments d’angoisse et de souffrance, est omniprésent dans l’Occide nt post-darwinien, post-nietzschéen et post-freudien. Qu’on en soit conscient ou non, l’agnosticisme est l’Église établie des modernes3 ». « Adieu », donc. Mais l’Adieu a-t-il encore seulement la signifi cation familière d’une séparation défi nitive ? Examinons cela plus profondément. 

L’idée que le désert soit un lieu de l’Adieu est déjà iconoclaste, et de telles déclarations suggèrent elles-mêmes un désert. Ce désert est certes un non lieu, sans chemins, aporétique – mais il est aussi le lieu de la manifestation divine. Et il se laisse pénétrer plus avant, « vers l’intérieur ». C’est à partir de paysages mythiques, métaphoriques ou réels que Jacques Derrida (1930-2004) en dégage une topologie. Il ne cherche pas immédiatement dans le désert l’absence de l’étant (ou une « clairière ») dans le sens de la doctrine grecque de l’être, ni l’expérience juive d’un être qui se montre. Il s’agit ici pour lui [...]
 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1. Conférence pour le quarantième anniversaire de l’édition allemande de Communio, Mayence, 16-17 mars 2012. 

2. George Steiner, Der Garten des Archimedes, Munich, 1997, 65. 

3. George Steiner, Errata. Récit d‘une pensée, NRF, Gallimard, 1998.

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 30

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La Catholique Eglise (en pdf) - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier