La religion des tranchées

N° 247 Septembre - Décembre 2016 - Page n° 6

M. Olivier CHALINE Éditorial

  À l’automne 1914, d’immenses balafres sont apparues sur la face de l’Europe. Selon des tracés ici vite stabilisés, là durablement mobiles, elles se sont étendues de la mer du Nord à la Suisse, de la Baltique aux Carpates, des Balkans à l’Adriatique puis, à partir de 1915, à travers les Alpes et jusqu’à la Vénétie, sans compter vers l’Asie les Dardanelles, la Palestine, la Mésopotamie et le Caucase. Tel est le gigantesque siège des Empires centraux mis en œuvre, quatre années durant, par les puissances de l’Entente. Jamais dans l’histoire on n’avait encore vu une lutte de cette ampleur et de cette intensité, appuyée sur un blocus maritime destiné à réduire par la faim et l’épuisement la citadelle dont les défenses demeurèrent largement inentamées avant octobre 1918.

Balafres de feu : le front

À l’Ouest comme à l’Est, en Italie comme dans les Balkans, des zones âprement disputées ont pris une importance inouïe, formant ce qu’on s’est mis à appeler « le front ». On a combattu sur tous les terrains possibles, par tous les temps et avec tous les moyens disponibles, même si la concentration d’hommes et de matériels du front de l’Ouest est demeurée inégalée ailleurs. Un mot semble résumer la réalité d’une lutte devenue guerre de positions : les tranchées. Elles forment souvent plusieurs lignes de défense avec leurs abris et leurs boyaux, avec aussi de longs cheminements tortueux qui les relient à l’arrière-proche, aux hôpitaux, aux dépôts de munitions, aux troupes en réserve. Le front est un phénomène énorme dont nous pourrions avoir quelque peine à saisir aujourd’hui l’incroyable complexité. Ici on souffre, on meurt, on survit et, ne l’oublions pas, on tue. Ici se concentrent les forces de l’âge industriel produisant en masse armes, munitions, barbelés, blindages mais aussi uniformes, chaussures, ravitaillement. Ici sont utilisés les gaz de combat, les chars et les avions. Ici pleuvent les projectiles de tous calibres sur des combattants qui pourtant s’affrontent bien souvent d’homme à homme. Ici sont acheminés en nombre croissant des soldats de plus en plus jeunes ou de plus en plus vieux, venus bientôt de tous les continents. Ici se volatilise la jeunesse de l’Europe en même temps que sa domination du monde. Ici sont englouties des richesses immenses. Ici sombre l’idée de progrès.

.....

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
19.59 2.10 20.00 Stock: 48

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La religion des tranchées (en pdf) 9.79 2.10 10.00 Ajouter au panier
Le droit de l'Eglise et la Grande Guerre - pdf 3.92 2.10 4.00 Ajouter au panier