La religion des tranchées

N° 247 Septembre - Décembre 2016 - Page n° 103

Sante LESTI Pour la santé du corps et le salut de la patrie – Le culte du Sacré-Cœur au front

Les archives de l’œuvre de l’Insigne du Sacré-Cœur permettent d’analyser les différentes fonctions que le culte du Sacré-Cœur occupait chez les différentes catégories (militaires/ aumôniers, officiers/soldats) des croyants au front.

 

1. Introduction

L’historiographie religieuse de la Grande Guerre a connu un renouveau profond depuis une vingtaine d’années1 : d’abord en s’intéressant à la base, aux soldats, et non plus seulement à quelques figures d’officiers,  et ensuite en passant de l’étude des institutions (les Églises dans la Guerre) à celle des pratiques. Ce renouveau revêt une dimension européenne, spécialement en France, en Allemagne et surtout en Italie. Il reste que cet intérêt renouvelé a surtout porté sur des pratiques promues par la hiérarchie et par une foule d’associations, d’oeuvres, de ligues ayant pour objet la diffusion, nationale et internationale, de la « propagande religieuse » chez les combattants. Il est clair que le culte vécu – et non pas promu – est moins documenté et a laissé moins de traces, surtout dans les classes inférieures, chez « les petites gens ». D’où l’intérêt d’un fonds documentaire inédit des Archives historiques du diocèse de Paris : Culte du S [acré] C [oeur] au front. Guerre de 1914-19182. Il s’agit de 27 pages dactylographiées d’extraits de « lettres du front » écrites pour remercier l’oeuvre lyonnaise de l’Insigne du Sacré-Coeur de « la pensée noble et généreuse » d’envoyer l’insigne du Sacré-Coeur « aux couleurs nationales » et d’autres objets de « propagande religieuse ». Ce fonds nous offre l’occasion, fort rare, d’étudier le culte vécu par des catholiques à partir de leurs propres mots. De surcroît, le grade des correspondants étant le plus souvent indiqué (je me contenterai de simplifier entre officiers supérieurs, officiers, sous-officiers et soldats3), il est possible de détailler, pour ainsi dire, le peuple chrétien au front et d’éviter des généralisations hâtives. Enfin, puisqu’un tiers des extraits proviennent d’aumôniers [...]
 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1 Voir la bibliographie à la fin.

2 AHAP, Basilique du Sacré-Coeur de Montmartre, 4 C 23, Culte du S [acré] C [oeur] au front. Guerre de 1914-1918 – 1939-1940. Lettres d’Aumôniers et de Soldats – (et 1956). Le fonds a été utilisé par A. Denizot, Les archives de Montmartre, in Le Sacré Coeur et la Grande Guerre, Paris, NEL, 1994, p. 151-166. On peut regretter chez Denizot une absence d’analyse et d’un apparat critique. 

3 S. Lesti, Riti di guerra, cit., chap. V, Un Cuore sulla bandiera, 1. A che serve il Sacro Cuore ? Riusi delle insegne al fronte.

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
19.59 2.10 20.00 Stock: 49

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La religion des tranchées (en pdf) 9.79 2.10 10.00 Ajouter au panier
Le droit de l'Eglise et la Grande Guerre - pdf 3.92 2.10 4.00 Ajouter au panier