Notre-Père IV Pardonne-nous

N° 256 Mars - Avril 2018 - Page n° 107

Père Denis DUPONT-FAUVILLE Sur la nouvelle traduction liturgique du Notre Père

La nouvelle traduction liturgique du Notre Père, si elle vise à éviter la confusion, n'est elle-même pas exempte d'ambiguïté. Pour la préciser et la prolonger, l'auteur en propose une autre : nommer clairement le Mauvais, ou le Malin, que vise la dernière demande.

La revue à venir en janvier-février 2019: 261- Notre Père V : En Tentation (2019/1), détaillera ce dossier.

 

Lors de leur assemblée plénière, fin mars 2017, les évêques de France ont décidé qu’une nouvelle traduction du Notre Père serait adoptée officiellement le premier dimanche de l’Avent, soit le 3 décembre dernier. D’autres pays francophones, comme le Luxembourg et le Bénin, l’ont déjà adoptée. 

Cette nouvelle version prévoit de changer la formulation de la sixième demande. Cette dernière ne dit plus : « Et ne nous soumets pas à la tentation » mais : « Et ne nous laisse pas entrer en tentation ».

Il serait facile de réagir en ne voyant là qu’un détail. Mais le Notre Père est la première prière des chrétiens, celle qu’ils proclament dans leurs assemblées liturgiques et qui nourrit leur foi et leur vie spirituelle au premier chef. L’enjeu est donc primordial. Le fait qu’il faille une décision unanime de l’épiscopat pour procéder à un tel changement le montre assez.

Une autre réaction consisterait à reprendre les dossiers techniques de traduction. Mais la tâche a déjà été effectuée par nos évêques, qui ont bénéficié du travail colossal accompli sur le sujet depuis des décennies. Communio s’emploie d’ailleurs en ce moment, à travers une série spécifique de cahiers, à en faire percevoir les détails, les évolutions et les enjeux.

Notre billet s’inscrit dans une autre perspective. Le dossier technique sera supposé connu1. Il s’agit plutôt d’une réaction synthétique. Celle-ci aboutit à suggérer une autre modification possible, sans doute rendue encore plus urgente par la nouvelle version liturgique.

La formulation de la sixième demande que nous avons employée jusqu’à aujourd’hui résultait elle-même d’avancées exégétiques importantes. Après beaucoup de discussions, le choix avait été fait de privilégier la traduction la plus littérale. Or, cette traduction littérale, comme le texte original lui-même2, est choquante. Comme le disent les évêques belges francophones dans la note qu’ils viennent de faire paraître à ce sujet : « La formule “Ne nous soumets pas à la tentation” n’est pas fautive d’un point de vue exégétique mais elle pouvait donner à penser [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1 On pourra aussi consulter avec fruit le dossier fourni sur le le site du service national de Pastorale liturgique et sacramentelle.

2 Matthieu 6,13a et Luc 11,4b : « kai mè eisenegkès hèmas eis peirasmon ».

 

 

 

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 87

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Notre-Père IV Pardonne-nous Couvertures - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Notre-Père IV Pardonne-nous - pdf BAT 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier