Imaginer les fins dernières

N° 260 Novembre - Décembre 2018 - Page n° 131

Mgr Éric de MOULINS-BEAUFORT Parler des fins dernières - Les réflexions du Père Henri de Lubac

Le Père de Lubac n’a pas traité directement des fins dernières. Une de ses études, consacrée à deux homélies d’Origène, ouvre pourtant une riche réflexion sur ce que parler des châtiments divins veut dire, si Dieu n’est à concevoir ni sur le modèle d’un supérieur qui se vexerait des manquements de ses sujets ni comme un juge aveugle au mal causé.

 

La remarque est faite assez fréquemment que la prédication catholique a, depuis les années 60, un peu avant ou un peu après le concile Vatican II, évacué tout discours sur les fins dernières. Sous réserve d’une enquête historique précise examinant des sermons funéraires au long du XXe siècle par exemple, on peut accepter le constat un peu plus précis que les prédicateurs d’aujourd’hui ne se livrent pas à une description du paradis, du purgatoire et de l’enfer. On pourrait affiner encore le jugement en remarquant que ce qui n’est guère présent, tant dans les homélies que dans les catéchismes, est le détail des châtiments possibles. Dante n’avait pas de gêne à décrire par le menu et dans une incroyable diversité les peines subies en enfer et au purgatoire ; on a du mal à imaginer un théologien ou un pasteur se livrer à un tel exercice. Les Saintes Écritures pourtant fournissent des mots et des images ; Jésus lui-même parle du « feu » et plusieurs de ses paraboles se concluent sur les « pleurs et grincements de dents ». La discrétion contemporaine participe-t-elle d’un légitime mouvement de démythologisation ? Mais alors, quels en sont les critères ? Sont-ils vraiment élaborés comme tels et par qui ? Ou bien cette discrétion provient-elle d’une inflation de l’amour ou de la miséricorde qui fait oublier le sérieux du jugement à venir et négliger l’enjeu réel de notre vie présente au risque d’émousser la vigueur de l’appel à la conversion ?

Le Père de Lubac n’a pas produit un « traité des fins dernières » ni rien qui s’en approcherait mais il a réfléchi, en divers lieux, sur le sens des mots et des images lorsqu’il s’agit de réalités éternelles et, en particulier, de châtiments éternels. Une analyse de son texte le plus conséquent sur ce thème nous aidera à comprendre ce que nous faisons lorsque nous parlons des fins dernières.

Une double homélie d’Origène

En 1979, dans un recueil intitulé Recherches dans la foi. Trois études sur Origène, Anselme et la philosophie chrétienne, le Père de Lubac analyse le double commentaire donné par Origène à la plainte par laquelle s’ouvrent ce que l’on appelle parfois les « Confessions » du prophète Jérémie : « Tu m’as trompé, Seigneur, et je me suis laissé tromper ». Recherches dans la foi paraît, au premier regard, regrouper des textes disponibles sans grand rapport entre eux. Chacun d’eux pourtant est comme une touche sur [...] 

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 87

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Imaginer les fins dernières 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
Imaginer les fins dernières-Couvertures Gratuit pour tout le monde Télécharger
entre p.88 et 89 fresques de Signorelli à Orvietto - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
revues et dossiers hypertexte - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Fumagalli : le purgatoire - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Rainini : la storia e la sua fine - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger