Imaginer les fins dernières

N° 260 Novembre - Décembre 2018 - Page n° 27

Pascase RADBERT La foi et l'espérance

Traduction française du livre II, ch. 3 d’un traité écrit par le saint moine de l’Abbaye de Corbie (c. 790-860).

Paschase Radbert (790 ? -860 ?), abbé de Corbie (grande abbaye du VIIau XVIIIe siècle, près d’Amiens), est un théologien et exégète important: son Commentaire de l’Évangile de saint Matthieu est d’une grande originalité. Son traité en trois livres Sur la foi, l’espérance et la charité a été rédigé à diverses périodes ; le livre II (De spe) a été écrit vers 832. Il n’existe aucune traduction française de ses nombreux écrits.


Il faut savoir que la foi se présente comme le fondement de toutes les autres vertus, elle marche à leur tête. L’espérance, elle, construit l’homme lui-même de façon à ce qu’il parvienne aux articles de foi. L’une donne le principe des mérites, l’autre les mène jusqu’en haut. L’une entreprend le début de ce qu’il faut croire, l’autre médite chaque jour l’achèvement de la vertu. L’une croit ce qui est promis, l’autre entrevoit déjà les promesses et embrasse l’intérieur du ciel où le Christ est entré1. Car nous marchons par la foi2, mais par l’espérance nous sommes déjà arrivés. Nous ne sommes pas encore bienheureux et immaculés3, et cependant par cette même espérance, où nous avons été ensevelis4 avec le Christ et ressuscités avec celui qui nous a donné un siège dans les cieux5, nous pouvons déjà être dits cheminer vers l’un et l’autre but. L’espérance en effet n’est ni trompée ni trompeuse tant que la foi ne s’est pas dérobée. Et certes elle est vraie tant que la foi est pleine de l’alliance observée. Car la foi est le fondement (substantia) de ce que l’on espère6, et sans elle l’espérance est sans fondement. Il n’y a pas d’espérance lorsque la capacité d’espérer fait défaut, la foi inébranlable est toujours et partout la mère et la nourrice de l’espérance.

Il s’avère donc qu’elles sont unies l’une à l’autre de manière inséparable. Et c’est pour cela que l’Apôtre dit, en parlant d’Abraham, qu’il a cru en vérité contre l’espérance dans l’espérance7. Car s’il a cru dans l’espérance, l’espérance fut pour lui en retour le chemin et la capacité pour croire. On en déduit clairement qu’en étant l’une et l’autre présentes, elles procurent le fondement des promesses de Dieu.[...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


* Paschase Radbert, De fide, spe et caritate, livre II, ch. 3 (PL 120, 525-528 ; éd.crit. par Beda Paulus, CC Cont. Med.97, Tournai, Brepols, 1990, p. 74-77).

1 Hébreux 6, 19-20.

2 2 Corinthiens 5, 7.

3 Psaume 118, 1.

4 Colossiens 3, 1.

5 Éphésiens 2, 6.

6 Hébreux 11, 1.

7 Romains 4, 18.

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 85

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Imaginer les fins dernières 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
Imaginer les fins dernières-Couvertures Gratuit pour tout le monde Télécharger
entre p.88 et 89 fresques de Signorelli à Orvietto - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
revues et dossiers hypertexte - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Fumagalli : le purgatoire - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Rainini : la storia e la sua fine - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger