Imaginer les fins dernières

N° 260 Novembre - Décembre 2018 - Page n° 33

M. Dominique POIREL Les arrhes du fiancé − Fins dernières et vie présente chez Hugues de Saint-Victor († 1141)

Dans son dialogue « Sur les arrhes de l’âme », Hugues de Saint-Victor († 1141) décrit l’existence ici-bas comme un temps de fiançailles spirituelles, accordé à l’âme fidèle pour qu’elle découvre les preuves d’amour dont l’a comblée son fiancé divin, réponde dignement à son affection et se prépare, dans ce salon de beauté qu’est l’Église, à la consommation future des noces éternelles.

 

Hugues (1096-1141) fut maître et chanoine régulier en l’abbaye Saint-Victor de Paris. L’un des meilleurs représentants de la « Renaissance du XIIsiècle », il a laissé des ouvrages couvrant l’ensemble des savoirs, profanes et sacrés (Didascalicon ou art de lire), mais plus spécialement en exégèse biblique (Les Écritures et les écrivains sacrés), en théologie où il compose la première somme médiévale (Les sacrements de la foi chrétienne) et en spiritualité (L’arche de Noé, Les arrhes de l’âme). Son commentaire de la Hiérarchie céleste du pseudo-Denys a d’autre part « réveillé » les études dionysiennes, assoupies depuis l’Érigène. Ses écrits sont en cours de traduction : L’OEuvre de Hugues de Saint-Victor, Turnhout, Brepols, 1997 et 2000 (Sous la Règle de saint Augustin 3 et 7). Sur cet auteur, lire notamment Patrice Sicard, Hugues de Saint-Victor et son école, Turnhout, Brepols, 1991 (Témoins de notre histoire) ; Dominique PoirelHugues de Saint-Victor, Paris, Cerf, 1998 (Initiations médiévales).

Dans l’oeuvre d’Hugues de Saint-Victor, un des meilleurs représentants de la théologie préscolastique, les fins dernières tiennent une place réelle mais discrète. Certes, elles occupent les trois dernières parties de sa somme de théologie, le De sacramentis christianae fidei : les mourants ou la fin de l’homme (II, xvi), la fin du monde (II, xvii), et l’état du monde à venir (II, xviii1). Cependant, consistant surtout en florilèges patristiques, ces parties sont en réalité des matériaux préparatoires, non des sections rédigées2. Elles nous instruisent certes sur les questions qui intéressaient le Victorin : sortie des âmes, peines corporelles et lieu de ces peines (enfer et purgatoire), soin des vivants pour les morts, événements précédant la parousie, mode de résurrection des corps, Jugement dernier, peines des damnés et récompenses des élus, vision béatifique, nature de la béatitude éternelle. Toutefois, elles ne permettent pas d’imaginer la réponse originale qu’il aurait apportée sur ces questions, prévenu qu’il fut par la maladie et la mort.[...]
 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1 De sacramentis christianae fidei, éd.Patrologia latina, t. 176, Paris, 1854, col. 173-618.

2 Dominique Poirel, « ‘Alter Augustinus – Der zweite Augustinus’ Hugo von Sankt Viktor und die Väter der Kirche », dans Väter der Kirche. Ekklesiales Denken von den Anfängen bis in die Neuzeit. Festgabe für Hermann Josef Sieben SJ zum 70. Geburtstag, édité par Johannes Arnold, Rainer Berndt SJ, R alf M.W. Stammberger en collaboration avec Christine Feld, Paderborn – München – Wien – Zürich, 2004, p. 643-668.

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 85

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Imaginer les fins dernières 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
Imaginer les fins dernières-Couvertures Gratuit pour tout le monde Télécharger
entre p.88 et 89 fresques de Signorelli à Orvietto - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
revues et dossiers hypertexte - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Fumagalli : le purgatoire - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Rainini : la storia e la sua fine - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger