Imaginer les fins dernières

N° 260 Novembre - Décembre 2018 - Page n° 55

M Edoardo FUMAGALLI Le Purgatoire, cantique de l’espérance

L’espérance est à la base du poème de Dante, ce que l’on observe plus particulièrement dans le cantique du Purgatoire. La même espérance anime la mission prophétique dont Dante se dit investi : l’expérience de son voyage outre-tombe est aussi un message à porter aux hommes pour les aider dans leur peine terrestre et raviver leur désir du Ciel.

 

L’espérance parcourt toute la Comédie, du début jusqu’à la fin, même si, naturellement, elle se présente de diverses manières dans les différents cantiques. Mais, avant de présenter quelques extraits et de tenter de décrire, ne serait-ce que sommairement, la manière dont elle se manifeste dans l’Enfer, le Purgatoire et le Paradis, il sera opportun de rappeler une distinction fondamentale, qu’il serait dangereux de laisser dans l’ombre, afin d’éviter de nombreux malentendus.

Dans son poème, Dante Alighieri parle de lui et de son voyage : c’est un élément qui fait de la Comédie une sorte d’autobiographie, quoique d’un genre très particulier ; mais cela signifie aussi que, comme il arrive dans toute autobiographie, sous le même nom agissent en réalité deux personnes : le protagoniste qui s’égare dans un bois obscur et qui, après un long voyage, se convertit finalement à Dieu (voir Paradis, XXXIII 80- 81), et le narrateur qui, après avoir porté à son achèvement cette expérience vertigineuse, nous la raconte à nous, sa lointaine postérité, et en la racontant, la revit, et en la revivant, parle de ce Dante qui était et qui n’est plus. Le Dante-personnage se présente à nous dans son péché, puis, lentement et péniblement, avec l’aide de ses guides Virgile, Béatrice et Bernard de Clairvaux, le reconnaît, ce péché, dans ses manifestations protéiformes, et s’en affranchit ; l’auteur-Dante vit – ou dit qu’il vit, si l’on veut procéder avec prudence – dans la vérité, puisque, si l’on ne veut pas se méprendre complètement sur ce que Dante écrit, il faut toujours se demander : qui parle ? Est-ce le personnage-Dante qui parle, et donc un homme encore immergé dans l’erreur, ou bien est-ce l’auteur qui parle, lui qui se présente comme libre désormais des scories terrestres ? Et, également, est-ce un damné ou un bienheureux qui prend la parole ? On verra, même dans les petits indices qui suivent, combien la distinction reste toujours essentielle et comme il peut être dangereux de l’oublier.

Parmi les personnages, le premier à parler d’espérance est Virgile, qui, à la fin du premier chant de l’Enfer, pour montrer à Dante le voyage qui l’attend, oppose l’attitude des âmes damnées à celles qui, dans le purgatoire, expient leurs péchés et se préparent à monter au paradis (Enfer, I 114-120 ; sont en italique, dans cet extrait et dans la suite de l’article, les termes qui nous occupent) : [...] 

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 85

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Imaginer les fins dernières 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier
Imaginer les fins dernières-Couvertures Gratuit pour tout le monde Télécharger
entre p.88 et 89 fresques de Signorelli à Orvietto - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
revues et dossiers hypertexte - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Fumagalli : le purgatoire - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
Rainini : la storia e la sua fine - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger