Vieillir

N° 264 Juillet - Aout 2019 - Page n° 27

Sr. Sophie RAMOND Comme on pense la mort, on vieillit − Une lecture de Qohélet 12,1-8

Le poème de Qohélet 12 souligne que prendre de l’âge prive des plaisirs de la vie et conduit ainsi à s’interroger sur la mort. Et c’est de la prise en compte de cette réalité de la finitude humaine que dépend, avant même le grand âge, l’expérience du vieillissement.

 La Bible ne contient pas en soi de propos sur le vieillissement. Ce n’est pas qu’elle l’ignore, car l’expérience est de celles que chacun peut, sauf accident de la vie, s’attendre à vivre : « J’ai été jeune et j’ai vieilli… » (Psaume 37,25). Mais si elle l’évoque c’est souvent pour souligner la sagesse acquise par l’expérience. Car les anciens, ceux qui portent la barbe (Psaume 133,2) et siègent à l’assemblée (Psaume 107,32), sont en principe des sages aptes au discernement (Psaume 119,100). Ils ont dès lors des fonctions de gouvernement et de transmission. La Torah commande de les honorer (« Lève-toi devant des cheveux blancs et sois plein de respect pour un vieillard » (Lévitique 19,32) et la littérature de sagesse de les protéger (Siracide 3,12). Le temps de la vieillesse, il est vrai, est aussi celui d’une plus grande vulnérabilité. C’est pourquoi le psalmiste s’écrie au Psaume 71 : « Ne me rejette pas au temps de la vieillesse, quand ma force s’épuise ne m’abandonne pas » (verset 91). 

Ceci étant dit, le Livre de Qohélet offre un poignant poème (12,1-8)  traditionnellement interprété comme une description allégorique du grand âge et de la corrélative dégradation du corps humain2, voire comme une allégorie de la mort même3. Mais cette interprétation est contestée et d’autres modèles d’explication du poème ont été proposés, qui en font une parabole de la ruine d’une riche maisonnée4, une cérémonie funéraire5, la figuration de mois d’hiver au Proche-Orient6 ou d’une tempête qui approche7, la représentation d’un désastre cosmique [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1 Voir S. Ramond, « J’ai été jeune et j’ai vieilli » (Ps 37,25. « Vieillir et mourir dans les psaumes », dans T. Römer, H. Gonzalez et L. Marti (éd.), Vieillir et être vieux dans le Proche-Orient ancien. Actes du colloque organisé par le Collège de France, Paris, les 22 et 23 mai 2017 Fribourg – Göttingen – Paris, Academic Press – Vandenhoeck & Ruprecht – Collège de France, (à paraître). 

2 Déjà dans le Targum. Voir M. Taradach et J. Ferrer, Un Targum de Qohélet, Genève, Labor et Fides 1998, pp. 94-95.

3 M. Fox, A Time to Tear Down and a Time to Build Up. A Rereading of Ecclesiastes, Grand Rapids – Cambridge, Eerdmans, 1999, pp. 347-349. 

4 J. Sawyer, « The Ruined House in Ecclesiastes 12 : A Reconstruction of the Original Parable », JBL 84 ((1975), pp. 519-531. 

 5 C. Taylor. « The Dirge of Coheleth », JQR 4 (1892), pp. 533-549.

6 C. Wright, The Book of Koheleth, Commonly Called Ecclesiastes, London, Hodder and Stoughton, 1883, pp. 217- 275.

7 D.C. Fredericks, « Life’s Storms and Structural Unity in Qoheleth 11, 1-12,  8 », JSOT 52 (1991), pp. 95-114

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
13.71 2.10 14.00 Stock: 90

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Vieillir - pdf 7.84 2.10 8.00 Ajouter au panier