Il est monté aux cieux

N° 47 Mai - Juin 1983 - Page n° 29

Hans Urs VON BALTHASAR Le premier-né du monde nouveau

Avec l'Ascension, pour la première fois un départ ouvre à une plus grande intimité et, pour la première fois, est habité un lieu au-delà de tous les lieux du monde.

Les deux premières pages, 29-30, sont jointes. Cet article a été repris dans CREDO, par Olivier Boulnois

1. Le ciel et la terre

Toute question sur la signification de l'Ascension doit prendre pour point de départ l'opposition ciel-terre, telle qu'elle a été formulée dès le premier livre de la Bible:'Au commencement Dieu créa le ciel et la terre » (Genèse, 1, 1) et telle qu'elle sera maintenue jusqu'au dernier : « Le premier ciel et la première terre avaient disparu... (alors) je vis un ciel nouveau et une terre nouvelle » (Apocalypse 2 1, 1). Le ciel a été «créé » et cependant il est, dans la création, le lieu que Dieu se réserve pour son domicile et l'endroit d'où il exerce son activité. Ainsi, la distance entre le ciel et la terre devient le signe visible de la distance entre Dieu et les créatures : « Les cieux sont les cieux du Seigneur »; la terre, il l'a donnée aux fils d'Adam (Psaume 115,6). Cela restera vrai, même à mesure qu'« Israël saura mieux (que) la majesté de Dieu trône au dessus des cieux» (Psaume 148,13) ; que « les cieux des cieux ne peuvent le contenir » (l Rois 8,27); que Yahvé est donc « Dieu du ciel et de la terre » (Esdras 5,11).

Cela restera vrai, parce que l'enjeu de la Création est un va et vient, un vis à vis, un échange entre le ciel et la terre, entre Dieu et les hommes, ce qui n'est possible que s'il y a à la base une opposition primaire non révocable [[Voir sur ce point les commentaires classiques de Karl Barth dans Kirchfiche Dogmatik, 111/3 (1950), 486 558.]]. Déjà, sous l'ancienne Alliance, Yahvé est un Dieu «qui abaisse son regard » du haut du ciel, en « descend sur ses chars », envoie de là haut grâce et jugement, parole et sagesse, alors que l'homme est celui qui lève son regard vers le ciel (Daniel 13,9.35). L'alliance de grâce conclue avec Abraham et Moïse scelle le projet d'échange, dont l'accomplissement est d'avance (p.29) symbolisé par l'image de «l'échelle de Jacob » que descendent et montent des anges.

Cependant, l'ancienne Alliance reste très éloignée de cet accomplissement. Certes, Dieu daigne avoir sa tente et son temple parmi les hommes, auxquels il donne ses directives, le croyant met tout son espoir en Lui, mais la barrière de la mort reste fermée : le mourant descend vers « la fosse », l'accès au ciel de Dieu lui est interdit. La Lettre aux Hébreux (11,39 s.) énumère les hauts faits des héros de l'Ancienne Alliance, mais doit conclure par cette constatation : « Aucun de ceux là n'a vu s'accomplir pour lui la promesse, parce que Dieu a prévu pour nous une condition meilleure et que ce n'est pas en dehors de nous qu'ils devaient parvenir à la plénitude (céleste) ».

L'ancienne Alliance ne connaît que des signes annonciateurs de cette plénitude: la montée de Moïse au sommet de la montagne où Dieu séjourne ; l'ascension d'Elie sur le char de feu (pour quelle destination, cela n'est pas indiqué), le ciel de Dieu de plus en plus habité par ses « milices » et messagers angéliques ; les visions des prophètes, qui, tels Isaïe et Ezéchiel, voient la gloire de Dieu , à l'époque tardive, des aperçus sur une résurrection des morts à la fin du monde résurrection dont, à vrai dire, le lieu est toujours la terre (Isaïe 26,1), chez les psalmistes, expression sporadique d'un espoir de trouver en Dieu un refuge éternel (Psaumes 16, 10; 17,15; 49,16). Autant d'images de l'espoir lancinant que l'échange ciel terre ne s'accomplira pas seulement de haut en bas, mais aussi de bas en haut.

2. « Il est bon pour vous que le m'en aille »

Jésus dit cela à ses disciples attristés (Jean 16,7). Son départ est bon, parce que le retour auprès du Père est l'aboutissement «logique » de sa descente sur terre, et la première et décisive étape pour introduire et habituer les siens à son attitude fondamentale.

........

Hans-Urs von BALTHASAR

 

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 14

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Il est monté aux cieux - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
La lumière du Monde - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger