Il est monté aux cieux

N° 47 Mai - Juin 1983 - Page n° 52

Paul TOINET L'Ascension du Christ, promotion de l'homme

L'Ascension rend compte de la vraie nature de la promotion de l'homme et de sa croissance spirituelle voulues par Dieu. Il ne s'agit pas d'un progrès indéfini, ignorant de son terme toujours imaginé et jamais atteint, ni de la trasfiguration intemporelle du fini par l'infini, mais d'une tension vers une gloire déjà réelle parce que déjà vue.

 La première page, 52, est jointe.

' L'Ascension du Christ est notre propre élévation, et là où a précédé la gloire de la Tête, là aussi est appelée l'espérance du Corps., Laissons donc éclater notre joie comme il convient, bien-aimés, et réjouissons-nous en saintes actions de grâces. Aujourd'hui, en effet, non seulement nous sommes confirmés dans la possession du paradis, mais même nous avons pénétré avec le Christ dans les hauteurs des cieux: Nous avons reçu davantage par la grâce ineffable du Christ que nous n’avions perdu par la haine du diable. Car ceux que cet ennemi venimeux avait chasses du premier séjour du bonheur, le Fils de Dieu se les est incorporés pour les placer ensuite a la droite du Père ... '.

 

CETTE péroraison du Sermon 60 de saint Léon le Grand pour la fête de ['Ascension du Seigneur est bien connue [[Je cite dans cet article les Sermons I et II de saint Léon sur l'Ascension du Christ d'après le vol. 74 de « Sources chrétiennes ».]]. Elle indique la note dominante de l'allégresse de l'Église en cette célébration liturgique, telle qu'elle était comprise au Ve siècle, et telle qu'elle nous est donnée aujourd'hui encore, quand nous entrons dans le mémorial de 1’Ascension. La question s'impose toutefois des difficultés que nous pouvons ressentir à rejoindre en profondeur et avec conviction l'intelligence spirituelle de ce mystère du Seigneur. Nous le savons important et significatif, mais nous constatons aussi qu'il risque fort, pour nos contemporains et pour nous-mêmes, de susciter quelque embarras. Celui-ci pourra provenir, pour (p.52) beaucoup aujourd'hui, de ce que, d'une manière générale, le domaine de l'invisible est tenu d'emblée pour inconcevable et irréel. Pour d'autres, la résurrection du Christ étant admise - mais pas nécessairement entendue en sa vérité -, l'épisode de l'Ascension ne sera porteur, en relation avec elle, d'aucune signification particulière. Il arrivera même qu'il soit ressenti comme de trop. Enfin d'autres qui veulent le prendre au sérieux et lui chercher un sens à l'intérieur de l'économie de salut, se demanderont s'il est possible de lui trouver quelque intérêt en rapport avec les préoccupations de l'homme de ce temps en peine de comprendre son propre destin historique.

 

Je crois utile de préciser d'abord un peu le contenu et les expressions de l'embarras que je viens d'évoquer. Il importe que celui-ci soit pris en considération au moment d'écouter l'exhortation pastorale de l'Église à l'adresse des croyants en vue de leur participation au mystère du Christ élevé aux cieux. Puisque j'ai cité déjà saint Léon, c'est encore de lui surtout que, dans une deuxième partie, je recevrai la formulation « classique» du sens spirituel pour nous, chrétiens de tous les temps, de ce mystère particulier. Enfin revenant sur les difficultés éprouvées par beaucoup, en ce temps qui est le nôtre, face à l'« épisode» de l'Ascension, je suggérerai l'intérêt actuel de ce qu'il nous invite à vivre et à penser.

1. A quoi bon cette figuration de l'acte rédempteur ?

.........

Paul TOINET

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 14

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Il est monté aux cieux - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger
La lumière du Monde - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger