Qu'est-ce que la théologie ?

N° 37 Septembre - Octobre 1981 - Page n° 63

Jean CHATILLON L'école de Saint-Victor - Guillaume, Hugues, Richard et les autres

Au XIIe siècle, l'école théologique de Saint-Victor a, plus nettement peut-être que d'autres, souligné l'interaction de la doctrine et de la vie spirituelle.

 

Les théologiens qui ont appartenu, au XII° siècle, à l'école dite de Saint Victor de Paris, occupent une place assez particulière dans l'histoire de la pensée chrétienne. Ils ont en effet pratiqué la recherche théologique à des fins et selon des méthodes qui leur étaient propres. L'idée qu'ils se sont faite de la nature et de la fonction de la théologie s'est ainsi trouvée simultanément distincte de celle à laquelle avaient été traditionnellement attachés les théologiens appartenant à l'ordre monastique et de celle que contribuaient à forger, peu à peu, et vers le même temps, les fondateurs de la scolastique.

Avec les premiers, sans doute, ils continuaient de penser que la science des Écritures était le fondement et la base de toute réflexion chrétienne et qu'une théologie digne de ce nom devait tout naturellement conduire à la connaissance de Dieu, à l'intelligence des mystères de la foi et à la contemplation. Mais ils ne partageaient pas pour autant, ou du moins pas au même degré, la méfiance que l'ordre monastique nourrissait à l'égard des méthodes nouvelles dont usaient les premiers scolastiques. Avec ces derniers, en effet, mais sans se laisser séduire par les prestiges de la dialectique, ils pensaient que l'étude de l'Écriture devait être menée avec rigueur et ils estimaient que le dogme chrétien devait faire l'objet d'exposés méthodiques et soigneusement ordonnés, propres à en faire ressortir la cohérence, l'harmonie et la beauté.

Cette conception de la théologie n'était pas née du désir de trouver une voie moyenne entre des méthodes de type traditionnel dont certains se détournaient et une scolastique dont les ambitions présentaient apparemment quelques risques. Elle était issue, en réalité, de la réflexion de quelques maîtres qui s'étaient trouvés dans une conjoncture ecclésiale d'un type particulier et qui, très délibérément, avaient assumé leurs responsabilités. Une initiative spirituelle ou (p.63) théologique ne peut avoir d'avenir ou de succès que si elle répond à une attente de la conscience croyante et si elle s'appuie sur des institutions ou sur des traditions susceptibles de la nourrir et de la féconder. Le rayonnement qu'a connu la théologie des Victorins, au XIIe siècle, ne peut s'expliquer que par les conditions dans lesquelles leur école était née et qu'il convient de rappeler brièvement. [...]

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 15

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Qu'est-ce que la théologie ? - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger