Dominus Iesus et le dialogue interreligieux

L'universalité du message de Jésus, mission universelle de l'Église, ne risque-t-elle pas de priver le dialogue interreligieux de tout fondement ? Contre l'interprétation relativiste-paradoxalement intolérante- de la théologie pluraliste des religions, la certitude de l'unicité de Jésus-Christ et de l'Église doit conduire à un vrai dialogue qui est recherche commune de la vérité.

Àl’occasion d’une conférence à l’université musulmane Sadiq de Téhéran en février 2001, j’ai choisi de traiter du « message de paix au monde » du Saint Père : « Dialogue entre les cultures pour une civilisation d’amour et de paix ». Le « dialogue des cultures » est aussi le thème des Nations unies, qui fut proposé justement par Seyed Mohamed Khatami, qui entre temps avait été élu président de la République islamique d’Iran. En Iran, la question d’un dialogue authentique entre les cultures se pose de manière particulièrement aiguë. Pour cette raison, j’ai pris parti dans mon discours à Téhéran de formuler ma problématique de manière très nette :

« Laissez-moi commencer ouvertement par le point le plus délicat. Nos deux religions, le christianisme et l’islam, se comprennent comme des religions universelles et missionnaires. Elles ne sont pas là pour un pays seulement, mais pour tous les hommes de tous les peuples. Leurs fondateurs et la révélation qui leur a été donnée, les ont chargées de porter la lumière à tous les hommes, comme message et voie de salut et de vie. C’est pourquoi nos religions ont été missionnaires dès le premier moment, et elles le sont restées jusqu’à aujourd’hui. Cet aspect, auquel nous ne pouvons pas renoncer, fait partie de l’identité de notre foi.

D’après notre foi, Jésus, après sa résurrection des morts, a donné à ses disciples une dernière mission, pour tous les temps et jusqu’à son retour : «Tout pouvoir m’a été donné au ciel et sur la terre. Allez donc, de toutes les nations faites des disciples » (Matthieu 28,18). Obéissant à cette mission, les chrétiens s’efforcent de porter l’évangile à tous les hommes. Mais l’islam se comprend également comme la révélation pleine et définitive de Dieu, destinée à tous les hommes, révélation qui doit tous les conduire sur le chemin du culte véritable et authentique de Dieu.

Prétendre ainsi à la vérité, est-ce tenable dans une attitude de dialogue ? N’est-ce pas plutôt l’origine de bien des conflits, jusqu’aux guerres de religions ? Aujourd’hui on pense beaucoup en Occident qu’il ne peut y avoir de « dialogue des cultures » que si les religions renoncent à leur prétention à la vérité et à leur mission ». [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
10.77€ 2.10% 11.00€ 14

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Mémoire et Réconciliation - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger