L’universalité de l’Université

Jean-Luc MARION
L'idée d'Université - n°225 Janvier - Février 2013 - Page n° 7

À la différence des études supérieures qui ont vocation à former des spécialiste aptes à dominer un type de problème, à devenir experts, l’Université, elle, ouvre à la science universelle, formant l’étudiant à apprendre à apprendre, à savoir ce qu’il sait et ce qu’il ignore, à mesurer sa puissance et sa finitude, à cultiver l’amour de la vérité.

 

Il ne va pas de soi qu’il faille étudier et conseiller à un jeune esprit d’étudier dans une université. Pourquoi ne pas privilégier une grande école (ou supposée telle), un institut professionnel, une formation alternée ? Ou même pourquoi suivre, au sortir de l’enseignement secondaire, une autre formation, après tout, que celle du travail lui-même, sur le terrain,  « à la production » comme l’on disait dans les années de l’après-guerre ? D’ailleurs, ces questions ne se poseraient pas si nous ne comparions pas très facilement, très naturellement, de telles institutions à l’université ; mais cette inclination à faire des comparaisons résulte du fait que nous ne disposons plus d’une idée claire de l’université, dans son essence la plus distinctive. Et d’ailleurs, nous parlons plus souvent d’enseignement supérieur que d’Université, forme d’enseignement qui n’en constitue en effet plus qu’un aspect : les Écoles, souvent nationales et évidemment prétendues supérieures, les regroupements d’instituts pour faire pièce aux grandes institutions américaines, etc. recouvrent, dans tous les sens du terme, le mot même d’Université. Nous avons une excuse pour cette confusion. Elle résulte en effet d’une longue évolution, qui fut définitivement consacrée dès la Révolution française, celle de substituer des écoles professionnelles aux universités, puis la transformation de l’Université elle-même en école professionnelle. Cet exemple français a fait, si l’on peut dire, école dans le monde entier. Mais la professionnalisation suppose évidemment la spécialisation, [...] 

 

 

 

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez acheter ce numéro ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


*  L’Université Pazmany Pater de Budapest a décerné, le 27 septembre 2011, le titre de docteur honoris causa à Jean-Luc Marion. À cette occasion, il a prononcé ce texte que nous publions ici avec son aimable autorisation. Qu’il en soit remercié.

 


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75€ 2.10% 12.00€ 38

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
L'idée d'Université (en pdf) Gratuit pour tout le monde Télécharger