Paul Florensky : le passé n’est pas dépassé

Robert F. SLESINSKI
Miettes Théologiques - n°157 Septembre - Octobre 2001 - Page n° 25

Paul Florensky, Léonard de Vinci russe, fut biologiste, ingénieur, mathématicien, prêtre et théologien. Sa pensée théologique ressaisit l'expérience religieuse comme unique manière de saisir correctement les dogmes et fonde dynamiquement l'unité du monde. Sa philosophie symboliste l'oriente vers une analyse de la liturgie, synthèse de tous les arts et vers une compréhension théologique du langage et notamment du nom de Dieu, manifestation de Dieu lui-même.

La figure de Paul Florensky (1882-1937), prêtre, théologien, biologiste, mathématicien et ingénieur électricien, occupe une place de choix dans l'histoire culturelle de la Russie. Et pourtant, jusqu'à tout récemment, c'est-à-dire jusqu'aux années 1990, cette réputation a été enveloppée de mystère. C'est que les années d'oppression soviétique n'ont pas été tendres pour Florensky. A la différence de nombre de ses confrères et amis, il n'a pas été de ces intellectuels auxquels leurs convictions philosophiques et religieuses ont valu un simple exil. Les noms de ceux qui ont ainsi été bannis de l'Union soviétique résument l'histoire de la pensée religieuse dans la Russie du xxe siècle. Il suffit de citer, parmi d'autres, Nicolas Berdiaev (1874-1948), Serge Boulgakov (1871-1944), Simon Frank (1877-1950) et Nicolas Lossky (1870-1965). Leurs oeuvres ont été publiées en Occident, et c'est de cette manière, dans la diaspora et désormais pour la postérité, qu'a été préservée la grandeur de cet «Âge d'Argent» de la Russie. Florensky, pour sa part, a lié son destin à celui du peuple russe et son sort a finalement été tragique.

La plus grande part de sa production philosophique et religieuse est restée à l'état de manuscrits non publiés. Sa participation active, comme ingénieur et biologiste reconnu, à divers projets d'aménagement en URSS (comme l'électrification et la mise au point d'une huile non coagulante, appelée decanite par les Soviétiques pour marquer le dixième anniversaire de la Révolution bolchevique) n'a pas suffi à lui épargner les soupçons et l'hostilité du régime, parce qu'il restait activement attaché à l'Église orthodoxe. Demeuré fidèle à son sacerdoce de prêtre, il fut d'abord exilé en 1928 à Nijni Novgorod, puis en 1933 en Sibérie et finalement au camp de concentration de l'île Solovki dans la Mer blanche, l'année suivante. Il n'en fut tiré que pour être conduit à Leningrad où il fut fusillé le 8 décembre 1937. [...]

Pour lire la suite de cet article, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75€ 2.10% 12.00€ 5

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
Miettes Théologiques - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger