La Providence

N° 162 Juillet - Aout 2002*

La notion chrétienne de Providence se distingue fondamentalement de la notion héritée de la tradition philosophique, malgré une similitude de vocabulaire et de fonction. Elle s’en distingue à cause de la foi trinitaire, qui seule permet sans contradiction et sans échappatoire de penser le rapport entre Dieu et le monde.

Page Titre Auteur(s)
7 Convertir notre regard : la Providence sans idée du mal Olivier BOULNOIS
11 Défendre Dieu à partir de rien Lawrence GOODALL
31 La providence au risque de la liberté Laurent LAVAUD
45 Le concept de Dieu après la théodicée Olivier BOULNOIS
73 La providence dans la Trilogie cosmique de C. S. Lewis Thomas HOWARD
85 Demande de pardon Georges COTTIER
95 Une idée de cathédrale au XXe siècle Maria-antonietta CRIPPA
105 Le don des stigmates au bienheureux Padre Pio : une nouvelle représentation de l’homme et de Dieu Gianluigi PASQUALE

Éditorial : Olivier Boulnois : Convertir notre regard : la Providence sans idée du mal

L’objectif de ce cahier est de renverser les points de vue : au lieu d’accuser Dieu d’avoir abandonné sa créature au mal et au malheur, il propose de se laisser regarder par Dieu sans abdiquer notre responsabilité. Au lieu de juger Dieu, il s’agirait de se laisser juger (et aimer) par lui.

Questions

Lawrence Goodall : Défendre Dieu à partir de rien

L’article commence par un témoignage personnel de l’auteur sur la longue souffrance et le deuil de sa propre mère. À partir de cette expérience vécue s’élève une méditation biblique : elle montre comment Dieu, quand Il tire un bien du mal, le crée à partir de rien. Il ne s’agit pas de justifier la souffrance, mais de la conquérir et de la transfigurer.

Laurent Lavaud : La providence au risque de la liberté

Plusieurs grandes figures philosophiques de ces deux derniers siècles (à commencer par Marx) ont récusé l’idée d’un Dieu providentiel. Contre le refus de Dieu, ou l’acceptation d’une Providence sans Dieu, l’article montre que la toute-puissance de Dieu est condition de la liberté de l’homme, et que la Providence ne s’éclaire qu’à l’ombre de la Croix.

Arguments

Olivier Boulnois : Le concept de Dieu après la théodicée

La Bible nous montre un Dieu qui se soucie des hommes. Mais très tôt, cette bienveillance s’est présentée dans le vocabulaire philosophique de la Providence. Entrée dans cette tradition métaphysique de la « théodicée », la notion risque de servir d’argument à l’athéisme, en se réduisant à un sens de l’histoire sans Dieu. Il faut  donc revenir au noyau théologique, où la Providence chrétienne est le drame de l’amour divin..

Thomas Howard : La providence dans la Trilogie cosmique de C. S. Lewis

L’oeuvre majeure de C. S. Lewis, (en elle-même, un chef-d’oeuvre de science-fiction) est construite autour d’une pensée de la Providence. L’auteur de l’article détaille cette approche de la Providence qui se développe tout au long de l’exploration d’un monde.

Signets

Georges Cottier : Demande de pardon

Aux objections qu’ont pu susciter les demandes de pardon inaugurées par Paul VI, reprises et multipliées par Jean-Paul II, l’article apporte les éléments d’une réponse dans un commentaire de la lettre apostolique Tertio millenio adveniente.

Maria-Antonietta Crippa : Une idée de cathédrale au XXe siècle

L’auteur, architecte et historien de l’architecture, analyse les vues de Gaudi en matière de conception architecturale et de liturgie, spécialement ses idées sur la cathédrale de la Sainte Famille, à Barcelone. Il en montre la riche fécondité.

Gianluigi Pasquale : Le don des stigmates au bienheureux Padre Pio : une nouvelle représentation de l’homme et de Dieu

Capucin, théologien, l’auteur analyse toutes les dimensions du don des stigmates au Padre Pio. Parcourant les textes du bienheureux, il montre quelles sont les incidences spirituelles de sa singulière expérience mystique.

Convertir notre regard : la Providence sans idée du mal

Olivier Boulnois

Quand survient un deuil imprévu, une souffrance insoutenable, une catastrophe terrible, la question surgit, du coeur de l’incroyant comme de celui du croyant : où est Dieu ? Que fait-il ? Pourquoi laisse-t-il survenir un tel mal ? La question est légitime : protester contre Dieu est une attitude aussi ancienne que les prophètes : « Combien de temps, Seigneur, vais-je t’appeler au secours ? Tu n’entends pas ! Crier contre la violence ? Tu ne délivres pas ! Pourquoi m’obliges-tu à contempler l’abominable en restant à regarder notre misère ? Devant moi, pillage et violence, dispute et haine se déchaînent » (Habacuc 1, 2-3). Pourtant, cette protestation n’a de sens dans la Bible qu’en s’adressant à Dieu, car cette plainte implique autant de confiance qu’elle révèle de déception. Mais adressée à un autre que Dieu, la question sert aussi à mettre en doute son existence. Le problème est cité chez saint Thomas d’Aquin comme une difficulté à dépasser pour démontrer que Dieu existe : « Si Dieu existait, il n’y aurait aucun mal. Or on trouve du mal dans le monde. Donc Dieu n’existe pas » (Somme théologique I, q. 2, a. 3 argument 1). L’argument a été mille fois invoqué par la philosophie comme une preuve de la non-existence de Dieu. Devenu banal, il imprègne les représentations et la mauvaise  conscience de nos contemporains1. [...]

 

Pour lire la suite de cet éditorial, vous pouvez télécharger gratuitement ce numéro, acheter la version papier ou vous abonner pour recevoir tous les numéros!

 


1. Voir, dans ce numéro, l’article de Lawrence GOODALL, « Théodicée ex nihilo », pp. 11-30.

Georges Cottier : Demande de pardon

Aux objections qu’ont pu susciter les demandes de pardon inaugurées par Paul VI, reprises et multipliées par Jean-Paul II, l’article apporte les éléments d’une réponse dans un commentaire de la lettre apostolique Tertio millenio adveniente.

Maria-Antonietta Crippa : Une idée de cathédrale au XXe siècle

L’auteur, architecte et historien de l’architecture, analyse les vues de Gaudi en matière de conception architecturale et de liturgie, spécialement ses idées sur la cathédrale de la Sainte Famille, à Barcelone. Il en montre la riche fécondité.

Gianluigi Pasquale : Le don des stigmates au bienheureux Padre Pio : une nouvelle représentation de l’homme et de Dieu

Capucin, théologien, l’auteur analyse toutes les dimensions du don des stigmates au Padre Pio. Parcourant les textes du bienheureux, il montre quelles sont les incidences spirituelles de sa singulière expérience mystique.


Revue papier

Prix HT €* TVA % Prix TTC* Stock
11.75 2.10 12.00 Stock: 20

*Hors frais de port s'élevant entre 3 et 5 euros selon le pays d'expedition

Revue numérique

Titre Prix HT € TVA % Prix TTC Action
La Providence - pdf Gratuit pour tout le monde Télécharger